Une agriculture urbaine pensée à l’échelle de Montrouge, à l’écoute des citoyens

L'agriculture urbaine à Montrouge

  • 2 volets d’agriculture urbaine professionnelle développés par Les Biens Élevées et Urbanescence
  • 8 jardins partagés avec plus de 100 parcelles et plus de 2 000 m² de surface cultivable
  • 2 jardins partagés en cours de création (Villa Le Blanc et square Bouzerait)
  • 8 projets menés à bien dans les écoles avec l’association Veni Verdi et 1 705 enfants concernés
  • 12 hectares de toits à valoriser

Montrouge a signé les chartes

  • Charte Agriculture Urbaine de la Métropole du Grand Paris
  • Charte établie par l’Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle (AFAUP).

Pour une agriculture urbaine florissante !

En 2018, la Ville de Montrouge a décidé de déployer un ambitieux projet d’agriculture urbaine. C’est l’un des éléments de sa transition verte.. Ce projet s’est traduit dans des projets d’agriculture urbaine professionnelle, d’agriculture urbaine associative à travers les jardins partagés et d’agriculture urbaine scolaire et périscolaire.

L'agriculture urbaine à Montrouge

Rechercher une structure

L'agriculture urbaine professionnelle

Accueillir des projets d’agriculture urbaine professionnelle porteurs d’innovations est un des souhaits de la Mairie. Et cela s’est déjà traduit par un appel à projets et deux réalisations.

À Montrouge, depuis 2019, on cultive du safran avec l’association Bien élevées sur les 900 m² de l’ancienne aire de jeu du groupe scolaire Haut-Mesnil Grand Sud. Du côté de la Vanne, c’est l’association Urbanescence qui produit des fruits rouges dans une micro ferme de 500 m².

Le saviez-vous ?

Originaire de Grèce et d’Asie Mineure, le safran est aujourd’hui principalement produit en Iran, en Espagne, en Inde, en Grèce, au Maroc et en Italie. Cette plante à bulbe doit être plantée entre août et septembre, pour être ensuite récoltée d’octobre à novembre. Pour se développer, elle a besoin d’un sol bien drainé et riche en matière organique, ainsi que d’une exposition ensoleillée. En revanche, l’arrosage doit être réduit au strict minimum.

L'agriculture urbaine associative : les jardins partagés

Devant le succès rencontré par le jardin pilote créé il y a quelques années à proximité du lycée Jean Monnet, la Municipalité a décidé de développer la démarche et même d’en faire une priorité. En deux ans, sept nouveaux jardins partagés ont été créés : Colucci, Jean Jaurès, Marne, Vanne, Conservatoire, Basch, Barbusse. Et d’autres sont en cours d’ouverture. Une preuve que cette nouvelle façon vivre la ville est plébiscitée par les Montrougiens !

La création d’un jardin partagé est le fruit d’une étroite collaboration entre la Ville et ses habitants qui se mobilisent et se fédèrent au sein d’une association. L’association et la Ville signent une charte, impliquant notamment qu’aucun pesticide ne soit utilisé et que le jardin soit ouvert au public pour des visites. Les habitants sont ensuite libres de cultiver: légumes, herbes, fleurs…

Plus de 100 parcelles cultivées dans 8 jardins partagés à Montrouge sur 2 000 m². Bon pour la biodiversité et le lien social !

Les jardins pédagogiques dans les écoles

L’agriculture urbaine est l’affaire de tous, des plus grands comme des plus petits. Comme leurs parents qui sont invités à s’impliquer dans des projets de jardins partagés, les enfants sont sensibilisés aux enjeux de protection de la nature et de biodiversité notamment à l’école. La Mairie de Montrouge accompagne les écoles sur ce chemin.

Ainsi, la Mairie a installé depuis 2019 des bacs de plantation collectifs et a initié des ateliers pédagogiques, qui sont animés par l’association Veni Verdi afin de créer une synergie entre le projet d’agriculture urbaine de la Ville et les axes d’enseignement valorisés par l’Éducation nationale. En 2022, 6 écoles disposent de jardins pédagogiques (Renaudel A et B, Maurice Arnoux, Buffalo, Boileau, Berthelot, Aristide Briand maternelle et élémentaire) et bientôt 7 avec Rabelais à la rentrée scolaire. Les enfants ont la possibilité de découvrir d’où viennent les légumes qu’ils mangent, à quoi ressemble un semis, comment on plante et comment poussent plantes et légumes, pourquoi il faut arroser ou pas et de découvrir sous leurs yeux le rôle de la petite faune, invisible aux yeux des citadins, alors que sa présence est essentielle au cycle de la vie végétale…

Les écoles pilotes de l'agriculture urbaine à Montrouge :
Renaudel A et B - Maurice Arnoux – Buffalo - Boileau, Berthelot – Aristide Briand : maternelle et élémentaire

Un jardin pédagogique au centre de loisirs Villelouvette (Essonne)
Créé en 2021, il comprend 7 bacs à cultiver, plantation d’une haie de petits fruitiers (groseilliers à grappes, cassissiers, framboisiers, groseilliers à maquereau) et d’arbres fruitiers (abricotier, cerisier, pommier, poirier...) afin d’organiser des ateliers en lien avec la nature.

Notre engagement pour le développement durable

Érigée en priorité par la Municipalité, la prise en compte du développement durable irrigue toutes les actions engagées par la ville pour protéger et renforcer la biodiversité.

Mise en lumière au travers de projets emblématiques, la prise en compte du développement durable fait partie des pratiques quotidiennes développées par l’équipes des espaces verts dans l’entretien du paysage urbain.

Une gestion 100% écoresponsable des parcs

La végétalisation de la ville ne repose pas uniquement sur les plantations et l’entretien du vivant. Il s’agit aussi de le protéger. C’est ce que font les jardiniers municipaux en utilisant des solutions écologiques et respectueuses de l’environnement.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, la Ville de Montrouge s’engage à :

  • Zéro engrais chimique
  • Zéro désherbant chimique
  • Davantage de biodiversité
  • Davantage d'attention portée au sol
  • Moins de consommation d’eau

Pour assurer une bonne pousse et les laisser se régénérer après la sécheresse et les chaleurs estivales, les pelouses sont interdites à Montrouge entre le 15 octobre et le 15 avril. Les périodes de pluie et de gel sont en effet les plus redoutables, surtout pour les jeunes pelouses, qui peinent à résister au piétinement.

Le saviez-vous ?

Le centre de loisirs de Villelouvette situé dans l’Essonne est passé en gestion différenciée. Sur les 21 hectares de verdure de l’accueil, 3 hectares gérés en éco pâturage, 10 hectares gérés de façon extensive où seuls les cheminements sont tondus, et le reste est fauché une fois par an, 2 hectares de zone humide où un entretien minimum est réalisé afin de préserver ce milieu particulièrement fragile, 3 hectares d’espaces verts sont entretenus de façon plus intense pour accueillir les enfants dans de bonnes conditions.

Quelques techniques utilisée par nos jardiniers municipaux

Le paillage est réalisé à partir d’une partie des feuilles mortes des massifs d’arbustes qui favorisent la vie microbienne du sol tout en donnant un aspect naturel et champêtre et de broyats de résidus de taille des arbres et arbustes.

L’arrosage automatique en goutte à goutte et des programmateurs autonomes à pile en remplacement des vannes volumétriques permettent de mieux réguler les apports d’eau selon la végétation

La lutte biologique contre les ravageurs se concrétise dans la dissémination de larves de coccinelles, véritables prédateurs pour éradiquer les pucerons. Pour les abriter et les pérenniser, des hôtels à insectes ont été installés.

Des éco-pièges sont installés sur le tronc des arbres où nichent les chenilles processionnaires. Guidées vers le bas des arbres, elles sont ensuite piégées dans un sac de récupération. Ils viennent en complément des actions de mésanges charbonnières, qui détruisent leurs nids.

Initier et sensibiliser

Concours Ville verte et fleurie

La Ville de Montrouge place l’embellissement de son cadre de vie et la biodiversité au premier rang de ses préoccupations. C’est pourquoi elle invite chaque année les Montrougiens à participer au concours Ville verte et fleurie. Ce dernier est ouvert à tous les Montrougiens sur inscription entre avril et début juin. Les candidatures intègrent toutes les initiatives qui sont prises pour participer au verdissement de la ville, avec cinq catégories distinctes : jardin d’habitation, balcon, fenêtre, parcelle dans un jardin partagé, jardin pédagogique des écoles.

Bon à savoir

Tous les participants remportent une boîte de 40 bulbes pollinisateurs provenant de la culture biologique (tulipe, crocus, muscaris, narcisse, iphéon). Les lauréats gagnent des bons d’achat chez tous les fleuristes de la ville et des cours de jardinage à l’école de Breuil. Et si vous participez l’année prochaine ?

Le premier festival du vert et de l'agriculture urbaine : Inspirations Végétales

Organisé chaque année le premier week-end de juin, le festival Inspirations Végétales attire chaque année plus de 10 000 visiteurs. Destiné à tous les publics, cet événement grand public entend susciter une prise de conscience générale sur les bienfaits de la végétalisation et de la biodiversité.

Pour cela, la Mairie propose des animations pédagogiques, variées et ciblées : un marché aux fleurs et aux plantes, des ateliers pratiques pour adultes et enfants, des initiations aux semis au repiquage, des conseils auprès des jardiniers de la Ville, d’horticulteurs, de pépiniéristes et d’artisans pour expliquer comment verdir un balcon ou une terrasse, cultiver son potager…

Le service des espaces verts

Le service est composé de 42 personnes :

  • 1 Directrice des espaces verts
  • 1 responsable pôle travaux externalisés
  • 1 charge de projets en lien avec la biodiversité
  • 1 responsable du pôle gestion du patrimoine végétal
  • 2 chefs d’équipe Est/ Ouest et 2 adjoints au chef d’équipe et 28 jardiniers municipaux à Montrouge
  • 5 agents au cimetière
  • 1 agent au centre de loisirs de Villelouvette

Durant toute l’année, ils aménagent et entretiennent les espaces verts le long des rues, dans les squares, les parcs, le cimetière, mais aussi dans les crèches, les centres de loisirs, les écoles, les équipements sportifs... Selon les saisons, ils taillent, sèment, soignent, tondent, désherbent... Ils sont également chargés de l’entretien des jeux dans les parcs, les écoles et les crèches

Les actions réalisées en 2021

  • 118 arbres
    plantés en 2021 pour une ville plus verte Dans le cadre du « Plan arbres »
    Objectif : 600 plantations d’ici 2026. Des espèces qualitatives pour agir durablement sur la qualité de l’air, la réduction des îlots de chaleur et la biodiversité
  • 8 550 vivaces, 3 300 arbustes et 87 000 bulbes
    plantés en 2021 pour un fleurissement plus durable tout au long des saisons à la place des massifs annuels et pour une plus grande diversité d’essences favorables à la biodiversité
  • 8 jardins dédiés à l’agriculture urbaine créés dans les écoles
  • Le lancement des permis de végétaliser pour permettre aux habitants de verdir les rues
    Expérimentation de plus de 25 personnes dans le quartier test des Portes de Montrouge
  • La cour de l’école élémentaire Briand + verte, + agréable, + ludique
    Création d’un sous-bois, végétalisation des pieds d’arbres, densification des massifs, plantations de vivaces variées, création d’un jardin des senteurs, installation de bancs autour des arbres…
  • La cour de l’école maternelle Buffalo + verte, + agréable, + ludique
    Installation de 4 bacs de plantations, végétalisation des pieds d’arbres et de la haie centrale, densification des massifs, plantations de vivaces variées, installation de bancs autour des arbres…
  • Le cimetière de Montrouge + végétalisé
    + 155 m² d’espaces végétalisés, + 730 m² de petite prairie fleurie, + 115 m² de vivaces plantées sur les pelouses
  • Le parc Messier rénové et végétalisé
    Rénovation des allées centrales et de l’accès principal pour faciliter la circulation de tous, plantation de nouveaux arbustes
  • Le jardin d’angle Périer/Ginoux rénové et végétalisé
    Plantation de 4 arbres, de jasmin sur la pergola, d’arbustes et de vivaces autour d’une palette végétale adaptée aux conditions pédoclimatiques et variée afin de favoriser la biodiversité
  • Plus de nature à l’accueil de loisirs de Villelouvette (91)
    Passage en gestion différenciée de plusieurs hectares de verdure
  • Des illuminations de Noël sobres en énergie
    car équipées de LED à faible consommation énergétique, conçues et fabriquées en France, et des décors recyclables
  • L’achat de matériels informatiques recyclés pour les agents de la Ville
    et recyclage de tous les Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques
  • Une politique d’achats responsable au sein de la Mairie pour impulser la transition écologique
    pour une ville durable
  • La mise en place de la Zone à Faibles Émissions
    décidée par la Métropole du Grand Paris pour réduire les véhicules polluants au sein du périmètre de l’A86
  • Des aménagements « tests » pour lutter contre la canicule dans les écoles
    Installation de brumisateurs à Briand et Queneau et d’une toile tendue à Briand, allongement des marquises à Boileau
  • La généralisation des bacs en inox dans les cantines scolaires
    pour supprimer les barquettes plastiques et améliorer la qualité gustative des aliments 10 cantines sont dotées de bacs gastronomes en 2021 dont les écoles maternelles et élémentaires Boileau et l’école maternelle Berthelot
  • Deux nouveaux véhicules municipaux plus écologiques
    pour le service propreté appelés « Glutons »
  • L’installation de deux chaudières à condensation à l’école maternelle Briand et à l’Hôtel de Ville moins énergivores
    Économie entre 15 à 20 % d’énergie par rapport à une chaudière classique en réutilisant la chaleur contenue dans les fumées de combustion et en la réinjectant dans le circuit de chauffage
  • Des bacs de tri
    pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans toutes les cantines de nos écoles
  • L’installation de corbeilles bi-flux
    dans tous les parcs de ville pour favoriser le recyclage

Les projets lancés en 2021

  • La première rue-jardin à Montrouge : la rue Sadi Carnot
    Mise en place au printemps 2022 suite à la consultation et à la présentation du projet aux Montrougiens (été 2021)
  • Un nouveau jardin avenue de la République/Boileau de 1 300 m²
    Achat d’une parcelle pour rendre accessible ce jardin de 500 m² à tous les Montrougiens et agrandissement du côté du 127, avenue de la République
  • Un système de management de l’énergie destiné à réduire de 40 % la consommation de gaz et d’électricité
    des 90 bâtiments municipaux d’ici 2030
  • Le square Schuman agrandi et embelli sur 5 400 m² : En savoir plus
    Un nouveau parc attractif en centre‐ville incluant l’extension du parc actuel côté Sadi Carnot et avenue de la République : + d’espaces verts, + de convivialité avec un lieu de restauration avec une terrasse, des circulations facilitées avec un réaménagement qualitatif du parvis de l’église Saint Jacques le Majeur et de la rue Gabriel Péri entre l’Hôtel de Ville et l’avenue Henri Ginoux (vélos, piétons…) en lien avec l’aménagement des Allées Jean Jaurès et le projet de réaménagement Péri‐Ginoux‐Gautier (2600 m²).
    Lancement du concours paysagiste : 2022.

Tout sur Montrouge verte et durable

Cartographie des espaces verts et de l'agriculture urbaine

Bouffées d'oxygène : plan des espaces verts

Plan - Juillet 2020
Bouffées d'oxygène : plan des espaces verts

Plan des espaces verts, squares et jardins de Montrouge

Télécharger (pdf1,67 Mo)

Palette végétale

Modes d'emploi - 2020
Palette végétale

Engagée dans une politique de verdissement et d’agriculture urbaine, la Ville de Montrouge offre à ses habitants près de 10 hectares d’espaces verts à travers ses parcs, squares et jardins, tous gérés de manière écoresponsable.

Les plantations recommandées pour une végétalisation écologique et durable Villes et Villages fleuris 3 fleurs, Montrouge a décidé aujourd’hui d’aller plus loin en développant un fleurissement plus durable et écologique.
Pour vous accompagner également dans cette démarche, les jardiniers de la Ville de Montrouge ont sélectionné pour vous une palette végétale qui favorise la biodiversité.

Télécharger (pdf3,44 Mo)

Montrouge sème des actions fertiles !

En transformant Montrouge en ville verte, notre commune devient pionnière en matière d'agriculture urbaine en Île-de-France. Après avoir identifié et confié des terrains pour l'agriculture urbaine associative et après avoir choisi deux agriculteurs urbains pour cultiver fruits des bois et safran, Montrouge fait valoir ses initiatives auprès des professionnels du secteur.

Une rencontre au sommet

L’agriculture urbaine est un sujet porteur de sens pour les zones à forte densité. Pour alimenter les débats et inspirer de nouvelles initiatives, la Métropole du Grand Paris a mis en place un cycle de conférences, d’ateliers et de balades entre septembre 2019 et juillet 2019. Le Maire de Montrouge a pris part aux Rencontres Agricoles du Grand Paris le 11 juin au Beffroi, à l’occasion de la conférence « Des toits agricoles, une utopie pour le Grand Paris ? ».

Deux chartes d'engagement fort

L’implication de la Ville s’est également concrétisée par deux actes officiels au début de l’été. Le 2 juillet, la Ville de Montroue était représentée à la signature de la Charte Agriculture Urbaine de la Métropole du Grand Paris, au siège de la Métropole.
Quelques jours auparavant, la Ville renforçait son ancrage territorial en signant le 27 juin la charte établie par l’Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle (AFAUP). En suivant cette résolution, Montrouge s’inscrit dans une démarche globale, soutenue par les 80 adhérents professionnels de l’AFAUP, qui emploient 600 personnes sur 400 sites agricoles urbains.
Cette charte rassemble plus précisément onze engagements et bonnes pratiques recommandés pour assurer la stabilité des projets d’agriculture urbaine. Leur mise en oeuvre permettra à la Ville de Montrouge de répondre à des enjeux majeurs comme la gestion durable de l’eau, de l’air et des déchets, le développement de l’économie circulaire ou la viabilité économique.

Dernière étape en date : les écoles

Certains collèges et lycées de Montrouge ont déjà entrepris des démarches d’agriculture urbaine. En partenariat avec l’Éducation Nationale, la Ville souhaite que les questions d’agriculture urbaine soient intégrées dans les projets pédagogiques des écoles primaires de Montrouge.
Car les jeunes générations tiennent entre leurs mains les clés de la réussite d’une transition vers une ville plus verte.