L'école à Montrouge

Proposer des locaux adaptés, une alimentation équilibrée et des activités toujours plus enrichissantes !

À l’école primaire, les aspects pédagogiques relèvent exclusivement de l’Éducation Nationale. L’État a la responsabilité de l’affectation des professeurs des écoles et des contenus de l’enseignement ; le rectorat décide des ouvertures et fermetures de classes ; l’Inspecteur d’Académie participe à la répartition des emplois et à l’évaluation des professeurs.

En tant que collectivité territoriale, la Ville de Montrouge a en charge l’inscription des élèves, la construction, l’entretien des écoles et l’organisation des secteurs scolaires. Pour faciliter la vie des familles et contribuer à l’épanouissement des Montrougiens de la petite section de maternelle à la classe de CM2, elle propose des services facultatifs avant et après l’école (accueil du matin, restauration scolaire, ateliers périscolaires et accueil du soir, club 8/13 ans...) et pendant les vacances (séjours, accueil de loisirs, stages sportifs avec l’École municipale des sports...)

Nouveau 2018

Une cantine plus bio et sans plastique ? C'est possible !

Montrouge a organisé un nouvel appel d’offres avec trois axes saillants : la montée en puissance du bio, les contenants sans plastique et la lutte contre le gaspillage, résultant d’une
collaboration fructueuse avec les parents d’élèves.

  • 183 000 repas servis sur le temps scolaire
  • Bientôt des barquettes 100 % végétales

Le déjeuner à la cantine - qui doit être varié, équilibré et abordable -
est d’une importance capitale puisqu’il doit représenter 40 % des apports énergétiques journaliers.

Construire, rénover et entretenir les écoles

La Ville de Montrouge est propriétaire de tous les locaux scolaires publics. Elle gère à la fois la construction, l’entretien, le nettoyage quotidien et les rénovations estivales. La Ville profite en effet des vacances d’été pour procéder à la réfection des plafonds et des peintures, au remplacement des revêtements de sol, des huisseries usées des salles de classes et d’activités, à la mise en place des rampes d’accès, à l’installation de nouveaux jeux et des sols amortissants dans les cours...

Un budget par enfant alloué aux écoles

La Ville de Montrouge a la particularité de laisser chaque école disposer librement de son budget, en allouant à chaque directeur une enveloppe budgétaire en fonction du nombre d’enfants et de classes de son établissement. Avec son équipe pédagogique, il décide de la manière dont sera utilisé ce budget : fournitures scolaires, équipements ludiques ou sportifs, frais de transport pour une sortie, etc.
La Ville de Montrouge participe également aux frais de fonctionnement des écoles privées du 1er degré de Montrouge sous contrat avec l’État. Cette participation s’établit par référence au coût d’un élève externe de l’enseignement public scolarisé à Montrouge soit 887,96€ pour l’année 2017 (consommation d’eau, d’électricité, fournitures administratives, scolaires et informatiques, frais de personnel...

L’équipement informatique dans toutes les écoles

L’apprentissage de l’environnement informatique est désormais obligatoire dans les programmes scolaires. Ainsi, la Ville de Montrouge a équipé chaque groupe scolaire d’une salle informatique avec une quinzaine d’ordinateurs pourvus des logiciels de base ainsi que des imprimantes en réseau et scanner. Les ordinateurs sont tous connectés à Internet et
dotés d’un important filtrage de sécurité, agréé par l’Éducation Nationale.
Depuis 2011, la Ville de Montrouge a fait un important effort financier pour équiper ses écoles élémentaires de tableaux numériques interactifs. Toutes les écoles élémentaires ainsi que la nouvelle école maternelle Maurice Arnoux en sont dotées depuis la rentrée de septembre 2016-2017.

La sécurisation des entrées et sorties d’écoles

Pour permettre à vos enfants de traverser la rue en toute sécurité en particulier aux carrefours dangereux, des agents de surveillance de la voie publique (ASVP)
- dépendant du Service de la réglementation urbaine - sécurisent les passages piétons aux termes des entrées et sorties des écoles de la ville aux endroits les
plus accidentogènes. Par ailleurs, dans le cadre du plan Vigipirate, il est interdit de stationner devant les écoles et de pénétrer dans les établissements scolaires sans autorisation ni rendez-vous. Une mesure de précaution qui vise à prévenir les risques possibles d’une action terroriste.