S'exprimer par la musique, la danse ou le théâtre auprès de professeurs confirmés

L’enseignement artistique : musique, danse, théâtre

Vous pouvez pratiquer un large éventail de disciplines autour de la musique, la danse et du théâtre au Conservatoire Raoul Pugno. Des cours individuels ou collectifs enseignés par 40 professeurs sont ainsi dispensés de septembre à juin.

Les disciplines enseignées, ensemble et formations

Le Conservatoire Raoul Pugno vous propose des cours de :
- Chant : Éveil musical et formation musicale, chorale d’enfants et choeurs d’adultes,
- Instrument : piano (classique et jazz), violon, alto, violoncelle, contrebasse, guitare, flûte traversière, flûte à bec, clarinette, saxophone, trombone, trompette, tuba, hautbois et cor, batterie/percussions,
- Musique de chambre et orchestre symphonique, atelier jazz, Big band,
- Danse : classique, modern jazz,
- Théâtre : art dramatique.

Des ateliers et des représentations toute l’année

Le Conservatoire Raoul Pugno organise des représentations publiques où les élèves révèlent leur talent : les galas de danse et spectacles de théâtre de fin d’année.
Un concert des professeurs du Conservatoire est également programmé chaque année au printemps.
Des masterclass encadrées par des musiciens renommés et ouvertes à tous sont également proposées.

Qui est Raoul Pugno (1852-1914) ?

Musicien et compositeur, Raoul Pugno naît le 23 juin 1852 à Montrouge.
Son père est fou de musique. Très jeune, Raoul obtient une bourse à l’École Niedermeyer, à Paris, puis rejoint le Conservatoire de Paris où il décroche à 14 ans le Premier prix de piano, puis d’harmonie, d’accompagnement et d’orgue.
D’orientation révolutionnaire, il est nommé à 18 ans membre de la Commission d’aide à l’art musical et aux artistes, le 12 mai 1871, par la Commune de Paris. Deux de ses pièces sont proposées pour être jouées à l’Opéra le 22 mai 1871.
Enseignant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (harmonie, piano), il prend Nadia Boulanger sous son aile, composant avec elle un certain nombre de pièces de musique de chambre, opérette, opéra, dont le cycle de mélodies des Heures claires ou l’opéra La Ville morte, sur un livret de Gabriele D’Annunzio.
À la quarantaine, il se lance sérieusement dans une carrière de concertiste, donnant des récitals dans le monde entier. Mais mal remis d’une opération du rein, il meurt à Moscou le 3 janvier 1914, lors d’une tournée.
Raoul Pugno repose au cimetière de Gargenville, dont il fut le Maire en 1904.

Le conservatoire Raoul Pugno

Modes d'emploi - Avril 2019