Pour une Ville accessible à tous

Pour rendre la ville plus accessible, Montrouge entreprend des travaux d’aménagement et développe des services correspondant aux besoins des personnes en situation de handicap

Les actions

Un nouveau chantier : l’audition

85 % des handicaps sont totalement invisibles, à l’image des troubles auditifs qui concernent 8 % des Français. « Nous souhaitons développer des actions autour de la surdité en 2019, en étendant par exemple le dispositif des boucles magnétiques. Ce dernier, déjà en place au Beffroi, permet aux personnes équipées de prothèses auditives de capter un son de meilleure qualité. Il y a un vrai enjeu autour des troubles de l’audition. C’est un problème tabou qui conduit à l’isolement » affirme Antoine Bouchez Maire Adjoint délégué aux Affaires Sociales et aux Personnes Handicapées.

En ce sens, le Centre municipal de santé (CMS) a organisé le 12 mars 2019 la Journée de l’audition. Tous les seniors ont pu gratuitement bénéficier de tests auditifs par audiogramme avec un médecin ORL. S’appareiller au bon moment permet une bonne récupération du niveau auditif, même s’il n’y a pas encore eu de perte importante de l’audition.

Des travaux d’aménagement : l’Ad’APT

Pour rendre les espaces publics plus accessibles aux personnes à mobilité réduite, la Ville de Montrouge a défini un Agenda D’Accessibilité Programmée appelé Ad’AP. Concrètement, les travaux d’aménagements sont programmés sur trois périodes de trois ans. Rampe d’accès, ascenseur… l’objectif est d’améliorer l’accès aux établissements et services municipaux qui accueillent des enfants, des personnes âgées ou en situation de handicap.

En 2016-2017, l’accessibilité du Multi-accueil Messier, de la crèche Anne de Gaulle, de l’école du Haut Mesnil, de la salle polyvalente et du gymnase Maurice Arnoux a ainsi été améliorée. Lors de la deuxième tranche de 2017-2018, des travaux d’accessibilité ont été effectués dans vingt nouvelles structures municipales parmi lesquels les crèches Carvès et Hippolyte Mulin, l’école maternelle Maurice Arnoux, le Centre administratif et la Maison des Associations. La troisième phase, 2018-2019, consacrera 300 000 euros à l’accessibilité de neuf établissements municipaux, dont le jardin d’enfants Henri Ginoux, l’école élémentaire Raymond Queneau, la Médiathèque et l’Espace Michel Colucci.

Une attention particulière : pour les petits Montrougiens

La Ville attache une attention toute particulière à l’accueil des enfants en situation de handicap pour améliorer leur insertion. Ceux-ci sont accueillis en crèche ou en jardin d’enfants et peuvent poursuivre leur parcours scolaire grâce aux dispositifs d’accueil mis en place dans l’enseignement public. Ainsi, la Classe d’Intégration Scolaire (CLIS) de l’école primaire Buffalo (6-12 ans) et l’Unité Pédagogique d’Intégration du collège du Haut-Mesnil (12-16 ans) s’occupent des jeunes atteints de troubles cognitifs. L’Institut Médico-Pédagogique de Montrouge reçoit les enfants souffrant de déficience intellectuelle. La Ville peut également apporter une aide au personnel lorsqu’une demande d’Auxiliaire de Vie Scolaire n’aboutit pas.

Les acteurs

Le Centre Communal d’Action Sociale, un acteur majeur

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est le relais de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Il apporte son aide dans la constitution de dossiers de demandes d’aides : allocations adultes, allocation enfants, carte de priorité, prestation de compensation du handicap (PCH), reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), carte d’invalidité, carte européenne de stationnement pour personne à mobilité réduite, etc. 6 % des Montrougiens sont aujourd’hui bénéficiaires des droits et prestations octroyés par la MDHP (2934 bénéficiaires).

Par ailleurs, dans le cadre de sa politique en faveur du handicap, le CCAS verse des subventions et accorde des aides financières aux Montrougiens dans la difficulté (7% des aides accordées). Il propose une permanence tous les lundis sur rendez-vous.

La Commission Communale pour l’Accessibilité aux Personnes Handicapées, une institution depuis 2007

Créée en 2007, la Commission Communale pour l’Accessibilité aux Personnes Handicapées réunit des membres du Conseil municipal, des représentants d’associations, le représentant du Comité local de la Croix Rouge et des fonctionnaires municipaux. Leur objectif : améliorer les dispositifs existants que ce soit au niveau des établissements recevant du public (ERP), des transports, du logement, des interventions du CCAS etc…

Les associations locales, un relais précieux

Nombreuses, elles permettent aux Montrougiens de bénéficier de conseils, d’aides…. C’est pourquoi, la Ville de Montrouge subventionne plusieurs associations oeuvrant dans le domaine du handicap : Association Française contre les Myopathies, Association des Paralysés de France 92, Association des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales sud 92, Union nationale des Amis et Familles de Malades Psychiques, Association Valentin Haüy aux services des Aveugles et des Malvoyants, Association les Auxiliaires des Aveugles, France Alzheimer et Association Française des Scléroses en Plaque.
N’hésitez pas à les solliciter. Toutes leurs coordonnées sont accessibles depuis le site Internet de la Ville 92120.fr.