Commerces

Bénéficiant d'atouts incontestables, Montrouge dispose d’un tissu économique particulièrement riche.

Bon à savoir

  • 49 344 Montrougiens (en janvier 2019)
  • Située aux portes sud de Paris
  • Accessible facilement par les transports en commun :
    Ligne 4 "Mairie de Montrouge"
    Ligne 13 "Châtillon-Montrouge" du métro
    Tramway 3 "Porte d'Orléans"
    Nombreux bus
    Proche du RER B

Les caractéristiques de Montrouge permettent de favoriser l’implantation sur notre commune des entreprises, ce qui génère des emplois directs et indirects, contribue au développement des commerces de proximité et apporte des ressources financières à la Ville… Aujourd’hui caractérisée par l’activité tertiaire, Montrouge compte plus de 6 000 entreprises, dont de nombreux sièges sociaux de groupes internationaux.

Le retour concret du "petit" commerce

Un vrai centre-ville

Montrouge a relevé et réussi le défi de la reconquête commerciale. Aujourd’hui, le centre-ville retrouve la convivialité qui donne envie de « faire des boutiques ». Achat et mise en location d’espaces commerciaux dans les immeubles neufs en rez-de-chaussée, mise en place d’un périmètre de sauvegarde de l’artisanat et du commerce, préemption de baux, de fonds ou de murs de commerces… des actions qui ont été récompensées en 2010 par le « Prix de la reconquête commerciale ».

Des interlocuteurs privilégiés

Un manager du commerce, employé par la Ville est l’interlocuteur privilégié des commerçants. Il va à la rencontre des nouveaux commerçants, facilite leur implantation et surtout anime le réseau des 700 commerçants montrougiens. Avant tout homme de terrain à l’écoute des commerçants de Montrouge, il travaille en étroite collaboration avec les acteurs économiques locaux : Chambre de Commerce et d’Industrie, Association de Commerçants…

La Ville de Montrouge soutient également activement l’association de commerçants « Montrouge Commerces » dans ses opérations de promotion du commerce de proximité : site internet montrouge-commerces.fr, professionnalisation des animations commerciales... « Montrouge Commerces » fédère aujourd’hui 120 commerçants, organise chaque année trois quinzaines commerciales.

La charte esthétique des devantures commerciale et des terrasses

La Ville de Montrouge a toujours eu à coeur de développer l’attractivité commerciale et la convivialité de son centre-ville. Le Conseil municipal du 27 juin a voté la création d’une charte esthétique des devantures commerciales et d’un plan de financement à la rénovation des commerces.

Une composition élégante de l'enseigne (1-7)

L’enseigne, c’est une signature, l’identité d’une boutique. Elle doit être en adéquation avec la devanture, le type et le style de commerce. Faites preuve de créativité et d’élégance ! Aucune typologie, ni couleur ne sont imposées. Tout est une question d’esthétisme et d’harmonie.

La composition et la proportion : la taille, la couleur et les matériaux de l’enseigne drapeau doivent s’accorder avec l’enseigne bandeau et la devanture.
Les dimensions des enseignes sont proportionnelles à la vitrine. Elles se positionnent de façon à équilibrer la façade, et ne pas gêner le passage. Une seule enseigne drapeau est autorisée par façade de commerce.

La composition des grilles : pour que le commerce soit attirant, les grilles de sécurité doivent être à croisillons ou microperforées. Les occultations opaques sont interdites.

La composition de la vitrine : des dispositifs inventifs, créatifs et parfois très simples peuvent suffire pour, donner envie d’entrer. L’espace d’exposition doit être entretenu, pensé en adéquation avec le commerce.

Une place règlementée dans l'espace public pour l'accès de tous (8-9)

Le mobilier (décoratif, table, chaise, parasol…), les étals et les extensions sont soumis à une occupation temporaire du domaine public. Ils doivent être en harmonie avec la devanture du commerce et qualitatifs. Exemple : le mobilier en plastique et de publicité est interdit.

Pour tout type d’emprise commerciale, il convient de laisser un passage libre de 1,60 mètre minumum obligatoire pour les piétons.

Une inscription élégante dans son ensemble (10)

Entrée : lorsque le commerce occupe tout le rez-de-chaussée de l’immeuble, l’accès aux parties communes du bâtiment doit être valorisé dans le traitement de la vitrine. Ex : « Ici l’entrée a été peinte en accord avec la façade. »

Aspect général : un commerce doit respecter la composition de l’immeuble, son harmonie, ses balcons, ses modénatures…