Le sport de haut niveau à Montrouge

Parmi les 7100 sportifs montrougiens, certains s’illustrent par une pratique de haut niveau et des résultats remarquables !

Les Montrougiens aiment le sport et Montrouge aime les sportifs : il suffit de considérer le succès de l’offre en matière d’activités physiques pour s’en convaincre : 30 disciplines, 47 équipements sportifs et plus de 7 100 licenciés. Parmi ces sportifs, certains s’illustrent par une pratique de haut niveau et des résultats remarquables.

Les licenciés montrougiens côtoient de grands champions, tant par leurs résultats que par leurs compétences. Même s’ils frôlent les sommets et participent à de prestigieuses compétitions, ils exercent tous en amateur. Certains athlètes bénéficient du statut officiel « sportif de haut niveau », ce qui signifie qu’ils sont reconnus par le Ministère des sports sur une liste officielle. Valable un an, l’inscription sur cette liste valide un statut qui ouvre à des droits (aides, formations…) et des devoirs (compétitions, éthique…). Les textes officiels énoncent les critères de haut niveau pour chaque discipline et les compétitions de référence.
Montrouge compte 12 licenciés inscrits sur cette liste ministérielle, auxquels s’ajoutent de nombreux sportifs qualifiés aux Championnats de France ! Tous ont gravi les échelons à force d’entraînements et de détermination, entourés de leur club et de leurs partenaires. Ce sont les meilleurs ambassadeurs de leur discipline.

Une opportunité pour les clubs

À Montrouge, quatre clubs comptent dans leurs rangs des licenciés qui jouent dans la cour des grands. Il s’agit des sections Athlétisme, Natation, Tennis et Badminton du Stade multisports de Montrouge (SMM), des sections Tennis et Hockey sur gazon du Cercle athlétique de Montrouge (CAM), de l’équipe U17 du Montrouge Football Club 92 (MFC92), et de l’équipe outdoor du Phoenix de Montrouge Ultimate Frisbee. Vous les avez peut-être déjà rencontrés, car ils s’entraînent sur les mêmes terrains que les pratiquants loisirs !

Pour les clubs, avoir des licenciés et des équipes qualifiés au niveau national participe à la bonne image de l’association et suscite des vocations. Au Phoenix de Montrouge, « il y a une émulation interne. On se donne envie parce qu’on a envie de faire vivre le club » souligne Patrice Lehoux, président.
C’est un moteur pour l’ensemble des licenciés qui profitent du bon niveau général des entraînements.

« Pour les Montrougiens, c’est vraiment un atout de pouvoir accéder à ce niveau d’équipe sur place. Au niveau de la structure, nous avons aussi plus de facilités pour trouver des partenaires » précise François Tessier, président du MFC92.

Pas de haut niveau sans infrastructures adaptées !

À chaque classement (départemental, régional, national) correspondent des critères pour l’homologation des terrains.
« Chaque président de section travaille avec sa fédération pour répondre aux exigences réglementaires » explique Christian Prével, président du SMM. La Ville de Montrouge prend aussi en compte ces éléments spécifiques pour réaliser les travaux nécessaires sur les installations. « Il y a deux ans, le terrain de hockey sur gazon a été complètement rénové et cette année les vestiaires ont été refaits. Avec cet équipement aux normes internationales, la Ville montre son intérêt pour le club et pour cette discipline » souligne Alain Kronenberger, président du CAM.

130 000 € de subventions

La Ville de Montrouge accompagne également les clubs en soutenant financièrement leurs frais de déplacement, inévitables pour se qualifier lors des compétitions nationales. Sur présentation des factures, elle a ainsi attribué 81 470 euros au cours de la saison 2018-2019.
Par ailleurs, dans le cadre du Contrat de développement de la ville 2018-2020, le Conseil Départemental des Hauts-de-Seine a missionné la Ville de Montrouge pour redistribuer aux clubs de haut niveau une enveloppe de 48 600 euros de subventions supplémentaires.

Ils sont passés par Montrouge !

Au Stade Multisport de Montrouge, on se souvient encore du passage de Cécile Moynot, au début des années 2000. Cette marathonienne a marqué ses coéquipiers par son talent, et a dans la suite de sa carrière atteint la 59e place au marathon des championnats du Monde 2009 !
Le MFC92 a lui aussi contribué à lancer la carrière de nombreux footballeurs, dont Hatem Ben Arfa, licencié au club de 1996 à 1998. Plus récemment, Till Cissokho (Clermont Foot 63), et Clément Akpa (Football Club de Metz) ont embrassé une carrière professionnelle.