L'atelier des jardiniers

Un nouveau lieu de rencontre, de partage et de création

Rue Paul Bert, l’ancien atelier industriel des usines Ratier va bientôt renaître pour devenir un lieu de convivialité, de rencontres, de créations artistiques et de partage pour les associations montrougiennes. Le Conseil municipal en a approuvé le bail emphytéotique d’une durée de 18 ans.

  • Espace de 600 m2 rue Paul Bert
  • Un bail emphytéotique de 18 ans
  • Ouverture fin 2019

Pouvoir se réunir entre habitants, monter des projets, créer des oeuvres artistiques, échanger et partager des savoir-faire, animer des ateliers… Les Montrougiens avaient besoin d’un lieu pour pratiquer toutes ces activités. Engagée dans d’ambitieux projets de ville durable et verte dont les citoyens sont les acteurs, la Municipalité a décidé de transformer les anciennes usines Ratier devenues lieu de stockage pour le service des Espaces verts afin de répondre à leurs attentes : l’Atelier des jardiniers.

Un lieu hybride et inédit

Ce dernier accueillera des ateliers de création artistique et culturelle : ateliers d’initiation artistique, de création d’objets, des résidences artistiques… Il deviendra aussi un lieu de participation citoyenne : ateliers de réparation, conférences, ateliers de jardinage, zéro déchet…
Les Montrougiens et les associations intéressés pour animer ce lieu sont invités à contacter les porteurs de projet qui ont remporté l’appel d’offres lancé par la Ville : Georges Terrier et Christophe Vix-Gras, qui ont imaginé le Rosa Bonheur, aux Buttes-Chaumont à Paris.

Développer la vie de quartier

« Notre ambition, c’est de devenir un lieu référent pour les Montrougiens en quête de (ré)confort, de découvertes artistiques et de musiques. Nous avons imaginé lancer des appels à projet pour toutes les associations montrougiennes qui ont envie de développer des activités sur place autour du développement durable, de l’apprentissage des écogestes, réparation des objets… Il y aura plusieurs créneaux horaires les après-midi et une soirée par semaine » assure Georges Terrier avant de compléter
« Nous travaillons avec Fabrice Hyber, plasticien, peintre, qui explore les rapports entre art et nature ou écologie. Il va exercer un magister bienveillant sur le lieu, fera des conférences, transmettra aux enfants… Notre idée, c’est de dynamiser la vie de quartier et d’offrir une proposition nouvelle aux Montrougiens ».

Et pour parfaire cet esprit convivial et rassembleur, l’Atelier des jardiniers sera aussi un bar restaurant Bio (sur place et à emporter) avec brunch musical dominical.