Abd Al Malik « Le Jeune Noir à l'épée »

Spectacles tout public
Le 27 novembre 2021 20h30

Ajouter à mon agenda

  • Sur abonnement à partir de 14 € ; en billetterie individuelle : de 8 à 20 €
  • Billetterie en ligne et à la Médiathèque
  • Infos au 01 46 12 74 59
  • Pass sanitaire obligatoire et port du masque recommandé.

Beffroi

Salle Moebius

2 place Emile Cresp
92120 MONTROUGE

Comment s'y rendre ?

Concert-spectacle.
Un spectacle associant danse, slam, chant et art pictural.

LE SPECTACLE

Après les écrits d'Albert Camus, c'est dans la peinture qu’Abd Al Malik est venu puiser l'inspiration de son nouveau spectacle, transformant Le Jeune Noir à l'épée, de Pierre Puvis de Chavannes, en un personnage contemporain, juste sorti de prison. Sous son regard, le portrait est devenu le sujet d’un poème contemporain. « Le Jeune Noir à l'épée, c'est mon histoire… », assure Abd Al Malik. Il y dépeint un homme en révolte, qui sort de prison et revient dans une cité HLM, travaillé par sa relation conflictuelle à ses racines africaines et à la France. « Le chorégraphe burkinabé Salia Sanou a mis en mouvement les corps sur la musique, car ce tableau a inspiré un livre-album, insufflé à la fois par la poésie de Baudelaire et la philosophie d’Édouard Glissant. La danse, l’art pictural, le slam, le rap, la poésie et la littérature, tout a pris sens. »

L’ARTISTE

Poète, écrivain, slameur, rappeur du réel, Abd Al Malik, 46 ans, joue avec les mots tel un funambule du verbe et de la rime, avec un flow clairvoyant qui éclaire les âmes. « Ce qui fait lien dans toutes mes activités, c’est la poésie. Quand je parle de littérature, je parle de poésie. Quand je parle de danse, je parle de poésie. Quand je parle de rap, je parle de poésie. Quand je parle de cinéma, je parle de poésie. Le fil conducteur de ma vie c’est la poésie et une certaine idée de la France. »

Regardez la vidéo

localiser

Tous les évènements

Prochains évènements