L'opération "embellissement de nos commerces" est lancée !

Cadre de vie - le 28/08/2019

La Ville de Montrouge a toujours eu à coeur de développer l’attractivité commerciale et la convivialité de son centre-ville. Aujourd’hui, elle engage une nouvelle étape avec la création d’une charte esthétique des devantures commerciales et d’un plan de financement à la rénovation des commerces.

89 %
des Montrougiens satisfaits de la qualité de leurs commerces*
73 %
des Montrougiens se rendent dans les commerces de Montrouge plusieurs fois par semaine**
*Source Kantar - Sofres - ** Étude Bérénice

Qu’il est agréable de faire ses courses à Montrouge, de bénéficier des conseils de ses commerçants, de prendre le temps de rencontrer ses voisins et de discuter avec eux ! C’est cet esprit village que la Ville de Montrouge souhaite conserver.
Pour y parvenir, elle mène une politique active de dynamisation du centre-ville : achat des rez-de-chaussée d’immeubles neufs pour pouvoir y installer des activités commerciales, emploi d’un manager du commerce pour qu’il devienne l’interlocuteur privilégié des commerçants, préemption des baux, de fonds ou de murs de commerces sur le périmètre de sauvegarde du commerce et de l’artisanat, etc.

Une ville dynamique

En janvier, la Ville de Montrouge a missionné le cabinet Bérénice pour réaliser un diagnostic sur le commerce de proximité. Résultat : Montrouge est une ville très bien achalandée avec un très fort taux d’occupation des commerces : 96 %. L’avenue de la République en constitue un axe fort.
La part de commerces de bouche et d’activités de services est élevée sur la ville.

Par ailleurs, les Montrougiens fréquentent régulièrement les commerces : 73 % s’y rendent plusieurs fois par semaine. Ils s’y sentent en sécurité, aiment l’ambiance qui y règne et la propreté. L’étude a néanmoins révélé une faiblesse dans l’offre de restauration ainsi qu’une disparité dans la tenue des vitrines et des enseignes, notamment sur l’avenue de la République. En conséquence, la réalisation d’une charte esthétique des devantures commerciales et des terrasses a été préconisée.

Une harmonisation des vitrines et des terrasses

La Ville a profité de la création des Allées Jean Jaurès et de l’installation de nouvelles brasseries et terrasses sur la nouvelle place Jean Jaurès pour repenser l’aménagement de l’espace public. Ainsi, elle a confié au CAUE des Hauts-de-Seine (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) la réalisation d’une charte pour coordonner les devantures commerciales et les terrasses de tous les quartiers de la ville.

« Cette charte est un ensemble de règles de bonne conduite en cohérence avec le règlement des enseignes et celui de la publicité extérieure (RLP). Elle donne des préconisations sur les matériaux et les couleurs à utiliser ainsi que sur les positionnements des enseignes. L’objectif est de créer une harmonie et d’embellir la ville, pas d’uniformiser les commerces. Car chaque commerçant doit avoir sa signature, son identité » explique Sophie Thollot, l’architecte du CAUE 92.
« La charte comporte plein d’astuces pour permettre aux commerçants et aux artisans de valoriser leur boutique et de s’inscrire avec élégance dans le linéaire commercial de la ville. Elle a été saluée lors de sa présentation à l’Assemblée de Montrouge Commerces en juillet dernier » poursuit-elle.

Des subventions municipales pour financer la rénovation des commerces

Pour encourager les commerçants à suivre ces recommandations, la Ville de Montrouge lance une opération d’embellissement des boutiques à destination des commerçants et des artisans de tous les quartiers.
Le principe : octroyer des subventions pour les aider à financer des travaux sur leur devanture, vitrine, store et/ou terrasse. Et pour ce faire, la Ville compte engager 32 000 € renouvelables sur 3 ans dont 10 000 € pour l’année 2019.

L'aide gratuite d'un architecte

Commerçants, n’hésitez pas et contribuez à embellir votre ville ! Que ce soit pour un simple changement d’enseigne ou pour rénover totalement votre boutique, vous bénéficierez des conseils gratuits de l’architecte Sophie Thollot du CAUE.

« La charte n’est qu’une première étape. Le vrai travail commence maintenant en discutant avec tous les commerçants et artisans qui ont des projets. Je vous attends. »

Toutes les actualités

Dernières actualités