Savoir aller vers les autres - Semaine Nationale de la Petite Enfance

Enfance / Jeunesse - le 18/03/2019

A Montrouge, crèches et jardins d’enfants élaborent un projet pédagogique qui s’intègre dans le projet de la Ville. Les fêtes de fin d’année dans les crèches et l’exposition des jardins d’enfants à la Médiathèque en sont l’illustration.

Sylviane Giampino, psychologue spécialiste des tout-petits, souligne combien il est important de mettre l’accent sur la socialisation, l’accompagnement à la parentalité, la mixité des modes d’accueil, le besoin de stabilité des liens, des lieux et des temps… « Ils ont besoin, précise Sylviane Giampino, de retrouver les personnes, les espaces, les activités sur lesquels ils s’appuient pour grandir ». Autant d’orientations en adéquation avec le projet de la Ville dont l’un des axes forts est la volonté d’ouverture.

Les animaux de la ferme à la crèche

Chaque structure petite enfance est tenue d’avoir un projet pédagogique qui s’intègre dans le projet de la Ville. « La Ville dessine de grandes lignes, explique la directrice de la crèche Anne de Gaulle, mais nous avons une totale liberté de fonctionnement. Le Service Petite Enfance nous soutient et nous donne financièrement les moyens de mettre en pratique notre projet ».

Celui de la crèche Anne de Gaulle repose sur 4 grands points : le respect du rythme individuel de chaque enfant ; la « référence élargie », qui veut qu’un enfant ne soit pas suivi tout au long de son parcours par une même professionnelle afin de se sentir en confiance avec l’ensemble des membres de la structure ; et enfin les « ateliers décloisonnés » et les « portes ouvertes » qui plusieurs fois par semaine, les invitent à pratiquer des activités ailleurs que dans leur section ou encore à les choisir librement au sein de la crèche. L’objectif : « rendre l’enfant sociable, autonome, à l’aise en collectivité, pouvant aller vers les autres », indique la directrice.

Il est aussi important que les parents soient à l’aise au sein de chaque équipe. Et ceux-ci sont régulièrement sollicités. Ils sont ainsi conviés à la fête de fin d’année. Il n’y a pas de
restriction budgétaire sur les activités. Jugez plutôt ! Pour l’occasion, la crèche Anne de Gaulle a fait venir une structure gonflable avec toboggan, et la ferme Tiligolo, avec ses porcelets, chèvres, poules et lapins. Point d’orgue de la fête, un buffet et le spectacle de « danse » auquel les enfants se sont préparés depuis le mois d’avril.

Une sélection de travaux de l'année

Les jardins d’enfants élaborent eux-aussi un projet pédagogique. « Le jardin d’enfants représente une année charnière entre la crèche et l’école maternelle, où est mis en oeuvre un accueil personnalisé et où le rythme de chaque enfant est respecté : sommeil, alimentation, acquisition du langage, de la propreté, évolution motrice etc. », explique la directrice du jardin d’enfants Jules Guesde.
Son projet ? La socialisation et l’autonomie, que les petits acquièrent notamment à travers
des ateliers quotidiens. Avec en toile de fond l’entrée à l’école.

Comme pour les crèches, la fin de l’année est marquée par une manifestation, en l’occurrence une exposition à la Médiathèque qui dure tout l’été et montre l’évolution des enfants à travers une sélection de leurs réalisations de toute l’année, peintures, dessins, collages… Son inauguration permet aux parents, enfants et professionnels d’échanger autour d’un buffet, et de partager des moments de pur bonheur.

Toutes les actualités

Dernières actualités