Portrait : Philippe Morin, aventurier de la BD

Art contemporain - le 14/12/2018

La bande dessinée, Philippe Morin est tombé dedans quand il était petit ! Cofondateur des éditions PLG, cet architecte montrougien est aussi l’organisateur du prix de la BD alternative du Festival d’Angoulême. Rencontre.

« En 1978, Montrouge abritait de nombreux imprimeurs et, sans le savoir, quelques-uns des futurs grands noms de la BD. C’est dans ce contexte que Bruno Rabourdin, Pierre-Marie Jamet et moi-même avons créé un fanzine, l’Association pour la promotion des jeunes auteurs de bandes dessinées (APJABD) et les éditions PLG.

Le premier prix fanzine

PLG, c’est d’abord trois copains de Montrouge qui voulaient faire de la BD leur métier, et qui ont créé leur fanzine.
On faisait tout à la main : textes, dessins, collage, avant de faire imprimer. Et on s’est donné les moyens de durer en fondant l’association. Puis on est partis au Festival d’Angoulême avec nos fanzines.

Dans chaque numéro, nos créations encadraient un dossier dédié à un jeune auteur : Bilal, Mic Delinx (qui vivaient à Montrouge !), Goossens, Gibrat… Les 500 exemplaires tirés étaient vendus !
Et en 1982, nous étions les premiers lauréats du prix Fanzine au Festival d’Angoulême.

PLG : agitateur de talents

Le plus fort de notre production correspond aux années 1980 ; pendant mes études d’architecture aux Beaux-Arts.
Dès le numéro 11, on passe à la couleur et on collabore avec Margerin, Tardi, Götting... On a aussi une rubrique Éditeurs de fanzines étrangers. Résultat : beaucoup d’abonnés, notamment à l’étranger où l’on s’inspire de la BD française.

Puis, avec Internet, le fanzine a moins de raison d’être. On évolue vers l’édition de livres critiques : Hergé, Moebius, Hermann, la représentation des Noirs dans la BD… Il y a beaucoup à écrire.

40 ans de BD à Montrouge

Avec l’exposition « 40 ans de BD à Montrouge », on a mis en lumière le fanzine et une BD faite par et pour les passionnés ; l’histoire de PLG et de l’édition BD, ses évolutions et ses enjeux. Le public s’est immergé dans cet univers créatif et complexe via des dessins originaux, des documents inédits. Nous avons aussi valorisé les auteurs femmes, que PLG s’est toujours attaché à publier.

Depuis près de 20 ans, j’organise le prix de la BD alternative du Festival d’Angoulême.
Je crois à la force de la fiction, aux approches plurielles où chacun peut trouver ce qu’il aime. Mais aujourd’hui, l’enjeu pour les auteurs est de vivre de ce métier. C’est essentiel car c’est un patrimoine, un savoir-faire à préserver. »

Infos pratiques

Bio express

  • 1er Juillet 1964 : Arrivée à Montrouge
  • 30 Août 1978 : Déclaration en Préfecture de l'APJABD
  • Janvier 1982 : PLG lauréat du Prix Fanzine au Festival de la BD d'Angoulême
  • 18 Juin 1985 : Architecte diplômé par le gouvernement
  • 07 Octobre 1987 : Mariage à Montrouge
  • 1989 et 1992 : Naissance de ses 2 enfants
  • 2018 : co-organisateur avec la Médiathèque de l'exposition "Les 40 ans de la BD"

Contact

plg-editions.com

À paraître fin 2018, collection Mémoire vive

La bande dessinée ou comment j'ai raté ma vie, de Benoît Barale
La grande aventure de la bande dessinée, de Christian Staebler

Toutes les actualités

Dernières actualités