Allées Jean Jaurès : où en sont les travaux ?

Travaux - le 06/12/2018

Présenté aux comités de quartier, aux commerçants et au grand public en juin dernier, le projet des Allées Jean Jaurès avance. Cette première étape se concentre avant tout sur la voirie

Chaque Montrougien a pu le constater : de l’avenue Jean Jaurès au square de l’Hôtel de Ville, une partie du coeur de Montrouge est en travaux. Cette première phase se concentre sur la voirie.

Chiffres clés

  • Jusqu’à 30 personnes sur le chantier
  • 10 000mètres carrés de pierre
  • 11modules de calepinage différents

Un choix de dallage en harmonie avec les bâtiments

Les futures Allées Jean Jaurès se composeront de calcaire, en provenant de la région de Fatima, au Sud du Portugal. La couleur du calcaire a été choisie pour mettre en valeur les bâtiments qui entoureront la future Place Jardin, qui regroupe la Place Cresp et le square de l’Hôtel de Ville.

Le calepinage, terme qui désigne les dimensions et les dessins des pierres sur les trottoirs, sera différent pour les espaces piétons et les pistes cyclables. Onze modules au total ont été choisis pour les Allées Jean Jaurès : tous en calcaire beige, ils permettront un résultat esthétique et pratique pour les usagers.

Pour les piétons, un dallage gris foncé est inséré au milieu de la dalle calcaire beige. Le calepinage pour les pistes cyclables aura un aspect différent avec un grain plus visible pour permettre une meilleure adhérence pour les vélos. Quant aux automobilistes, ils rouleront sur un enrobé beige. On retrouvera cet enrobé beige pour les toutes les places du projet afin d’harmoniser ces lieux entre eux. Seule l’avenue Jean Jaurès conservera un bitume gris pour les voitures.

Les calepinages des espaces piétons et des pistes cyclables seront posés de manière perpendiculaire (voir le plan des
travaux) pour les différencier clairement. Les bordures de trottoir seront en calcaire gris bleu.

Des trottoirs inclinés pour récupérer l'eau

Les trottoirs, essentiellement avenue Jean Jaurès, sont en forme de « toit » pour créer une légère inclinaison (entre 1 et 2%) afin que l’écoulement des eaux de pluie aille directement vers les bandes plantées. Cette eau permettra d’arroser naturellement les espaces plantés.

Le maître d’oeuvre Pena Paysages a choisi un mélange terre/pierre pour le futur enracinement des plantes et des arbres dans les différents lieux où le passage des piétons et des véhicules peut être intense.
L’objectif : aérer mieux les racines. Autour de l’Hôtel de Ville, la terre végétale a été privilégiée.

Voir l'image en grand

Plus d'infos sur le projet des Allées Jean Jaurès

Toutes les actualités

Dernières actualités