C'est lancé à Montrouge

4 commerces et un engagement ! (2ème partie)

Zara Lemaire est la propriétaire d’un des quatre commerces, pour lesquels la Municipalité est intervenue afin de préserver et créer des commerces de proximité à Montrouge. Elle va s’installer au 86, rue Verdier. Mais vous la connaissez peut-être, puisqu’elle tient déjà « L’Epicerie montrougienne » au 70, avenue de la République. Ce sera sa deuxième fromagerie. Interview.

On peut dire que vous n'êtes pas novice en tant que commerçante à Montrouge ?

Zara Lemaire : En effet et on peut même dire que mon histoire d’amour avec la ville dure depuis un long moment. D’abord, je suis arrivée à 11 ans et Montrouge m’a tout de suite plu. Et puis, à 52 ans, après une carrière dans le prêt-à-porter et la mode, j’ai décidé de changer de vie. Je voulais ouvrir un commerce à Montrouge. Quand j’ai appris que les propriétaires de la fromagerie/épicerie fine voulaient céder leur commerce, je me suis positionnée. Parce que j’aime les fromages, les bons produits du terroir, aller au marché… Le projet de « L’Epicerie montrougienne » était né.

Quel en était le concept ?

Z. L. : Oh, c’était à la fois très simple et très précis. J’ai su très vite ce que je voulais faire de cet espace : je voulais l’ouvrir sur le client, créer plus d’incitation et le rendre plus fonctionnel. Je souhaitais aussi le développer au-delà de la fromagerie pour créer un pôle épicerie, un pôle charcuterie... C'est avec ce projet bien en tête que je suis allé voir la Mairie et la Région à l’époque.

Mais pourquoi ouvrir une 2ème fromagerie ? Une seule ne vous suffit plus ?

Z. L. : (Sourire) Bien sûr que si ! Mes journées me semblent même parfois trop courtes. Mais, lors des réunions de comités de quartiers, les Montrougiens ont clairement exprimé leur attente de voir s’installer des commerces de bouche dans le quartier de la rue Verdier, et notamment une boucherie et une fromagerie. La démarche municipale de répondre à la cohérence de l’offre et à la demande m’a plu. Et J’avoue que l’idée de me lancer dans un nouveau projet, de repartir sur une nouvelle aventure m’a emballé!

Pouvez-vous nous parler de ce nouveau projet ?

Z. L. : La boutique devrait ouvrir dans le courant du mois de février 2022, après quelques travaux. Si l'espace est plus petit que celui de « L’Epicerie montrougienne », j’ai l’intention d’optimiser l’ensemble pour axer davantage le concept de « La Ferme de Montrouge » - ce sera son nom - autour de la fromagerie, avec un peu de charcuterie et une offre de vins également. Ce sera aussi une façon de me rapprocher de mes clients habituels qui étaient dans ce quartier ou qui venaient de Malakoff jusqu’à la première boutique.