On en parle en ville

Tout pour la musique ! Retour en images fête de la musique du 21 juin. Un plateau 100% montrougien…

Commémoration du 18 juin : Au rythme du chant des partisans !

Cette année, à l’occasion de la commémoration du 81ème anniversaire de l’appel du Général de Gaulle, le 18 juin 1940, la chanteuse Lyrique Emmanuelle Goizé, accompagnée de l’Orchestre d’Harmonie de Montrouge a exceptionnellement interprété le Chant des partisans devant les représentants de la Municipalité et d’anciens combattants.

Chant de la résistance

Né à Londres en mai 1943, ce chant est devenu l’hymne des résistants sous l’Occupation. Mais saviez-vous que sa musique a dès l’origine été composée par une française : l’artiste Anna Marly, inspirée par une chanson d’origine russe, l’a composée en 1941 alors qu’elle vivait à Londres. Le 17 mai 1943, ce chant est devenu l’indicateur des temps d’expression de La France libre (les membres de la Résistance réfugiés à Londres) sur la BBC.

Visionnez ci-dessous la vidéo de la Commémoration pour redécouvrir cette belle hymne.

Forum des sports : des activité pour tous

Plus de 35 pratiques sportives présentées et une vingtaine d’associations locales étaient au rendez-vous ! Le 12 juin dernier, petits et grands montrougiens ont pu faire le tour des stands du Forum des sports afin de découvrir l’offre sportive locale.

Cette année, l’évènement s’est déroulé sur une journée au lieu de deux en raison des restrictions liées à la crise sanitaire. Et s’il n’a pas été possible d’organiser des démonstrations, les montrougiens ont pu largement s’entretenir avec les différents animateurs sportifs.

Le service Education avait aussi organisé sa journée vélo le même jour. On a donc pu venir faire réparer son deux-roues mais aussi apprendre à mieux l’utiliser ou encore prendre quelques bons conseils de prévention et de sécurité routière.

Ceux qui ont manqué ce rendez-vous pourront toujours, à la rentrée, retrouver de nombreuses associations sportives locales à l’occasion du Forum des Associations et des Sports, le 11 septembre, au stade Maurice Arnoux.

Inspirations végétales, quand la ville nature « expose » l’avenir

Pour la quatrième édition du festival Inspirations Végétales les 5 et 6 juin 2021, les montrougiens et franciliens sont venus en nombre flâner en famille dans les Allées Jean Jaurès en quête de belles plantes. L’occasion aussi d’en apprendre un rayon concernant les gestes écoresponsables, les innovations de l’agriculture urbaine et les bienfaits de la nature.

REPORTAGE

Parmi les nombreux étals du marché aux plantes ce 5 juin, Serge et ses deux fils se sont arrêtés devant un stand de rosiers. Ils cherchaient de quoi agrémenter la petite roseraie qu’ils ont créée dans leur jardin. “Prenez donc ce grimpant, vous verrez il est très résistant ! Par contre, vous le garderez en pot jusqu’à l’automne avant de le planter en terre ”, leur conseille le rosiériste. Dans les Allées Jean Jaurès, toutes les générations se croisent. On prend le temps de regarder, de s’informer, on se salue chaleureusement. On échange, masqué, au sujet de ses bonnes pratiques en jardinage ou pour encenser les belles variétés exposées pendant ces deux jours de marché aux plantes. De quoi fleurir chez soi mais aussi, pourquoi pas, dans les rues de Montrouge. Dernièrement la ville a instauré un permis de végétaliser autorisant à fleurir, vous-mêmes, certains espaces publics.

Eco-montrougiens

Parmi les stands, les plantes et produits “bios”, “nature” et “circuit court “ avaient une place de choix. Ce qui a plu à Augustin et Lauren, deux jeunes montrougiens écolos et végans convaincus par la thématique du festival. “Oui, la nature nous fait du bien, c’est pour cela que nous avons beaucoup de plantes comestibles sur notre balcon et que nous fabriquons nos produits ménagers à partir de bases naturelles. Nous participons aussi au défi zéro déchet local, nous ont-ils raconté. Pendant ce temps, devant un stand de plantes aromatiques attenant, le petit Guilain, éco-citoyen à sa façon, demandait s’il peut manger un bout d’estragon…

Bien manger, c’est facile

Peut-être avait-il été inspiré par l’atelier de cuisine végétale auquel il a participé avec sa maman. Cette dernière a pour sa part découvert à que

l point il était simple de cuisiner un pesto d’herbe. Montrer que le végétal et le naturel, “c’est bon” était l’un des objectifs d’Antoine, chef cuisinier montrougien de ANcuisine, en organisant des ateliers de cuisine végétale en plein air. “Bien manger, en augmentant les légumes de saison et les légumineuses dans l’assiette, ce n’est pas compliqué et c’est bon pour la santé ! Tout comme préparer ses repas à l’avance en famille (pratiquer le “batch cooking”) est une excellente activité du dimanche. Cela évite de consommer des plats industriels transformés !”, expliquait-il.

La fine fleur de l’agriculture urbaine

Lutter contre la malbouffe mais aussi contre tout ce qui menace la santé de chacun, agir contre le réchauffement climatique, contrer l’appauvrissement des sols en milieu urbain... Tels étaient plus généralement les objectifs des nombreuses associations et startups invitées lors du festival (voir page suivante). Pour ce faire, ces dernières misent sur l’agriculture urbaine innovante et low tech*. “Il faut continuer à ramener la biodiversité en ville, et sensibiliser dès le plus jeune âge à l’observation, à l’entretien et à l’exploitation douce de la nature en ville”, estime Flore Chantraine, paysagiste co-fondatrice de l’association Urbanescence et de la plantation de fruits rouges à la micro-ferme de la Vanne. Ce sont aussi, rues jardins, ateliers de jardiniers, toits végétalisés qui ont fleuri à Montrouge, ces dernières années, sous l’impulsion de la Municipalité. De belles réalisations préfigurant un Montrouge au futur encore plus nature !

*Low tech : ou basse technologie. C’est un ensemble de techniques simples, pratiques, économiques et populaires. Le concept s'oppose au high-tech.

Agriculture urbaine : un cercle vertueux à Montrouge

Les start-up et associations du cercle vertueux de l’agriculture urbaine étaient à l’honneur lors de ce festival Inspirations Végétales. Par des techniques écologiques et innovantes, celles-ci aident à construire des villes durables et résilientes en développant la biodiversité en ville, en économisant l’énergie ou l’eau, en valorisant les déchets organiques... Plusieurs d’entre elles mènent des expérimentations à Montrouge. Nous retiendrons le système sans irrigation ni électricité, utilisé par la startup BienÉlevées, pour cultiver du safran sur le toit de l’école Renaudel, ainsi que le dispositif paysager de forêt-jardin développé par Urbanescence, pour cultiver des fruits rouges. Les jeunes startupers de Champerché ont présenté leur procédé de culture de plantes aromatiques en bioponie, permettant de faire pousser des plantes hors sol, sans terre et en circuit d’eau fermé. Objectif lune ? Et non, on vise la Terre et des humains en bonne santé.

En savoir plus :