Budget de fonctionnement 2019 : des dépenses maîtrisées

Le budget d’une Ville est composé de deux parties : le fonctionnement et l’investissement. Le premier correspond aux dépenses nécessaires au fonctionnement de la collectivité (charges, de personnel, de gestion courante des services publics, intérêts de la dette, dotations aux amortissements, provisions…).
Découvrez les choix de la majorité municipale pour le budget de fonctionnement.

4 priorités :
la Petite enfance, la jeunesse, la sécurité et le déploiement d’un nouveau plan numérique

Aucune augmentation des impôts locaux en 2019

  • Taxe d’habitation : 18,43%
  • Taxe foncière bâti : 9,9%
  • Taxe foncière non-bâti : 7,72%

Le budget voté lors du Conseil municipal en avril dernier s’équilibre à hauteur de 120 M€ en recettes et en dépenses réelles. La Ville de Montrouge a défini quatre domaines prioritaires pour 2019 : la Petite enfance, la Jeunesse, la sécurité et la tranquillité publique et le déploiement d’un nouveau plan numérique.

Les dépenses

Une ville attentive à sa jeunesse, plus sûre et connectée. Tels sont les choix faits pour 2019 par la Ville de Montrouge. Le Conseil municipal a donc voté un budget de fonctionnement qui traduit les choix de la majorité municipale.
De nouvelles places en crèches seront créées pour accueillir plus de tout-petits dans les structures municipales de la Petite enfance. Concernant la jeunesse, l’effort financier se concentrera sur la filière de l’animation avec la titularisation de 30 animateurs contractuels pour mieux accompagner et encadrer les jeunes Montrougiens dans les centres de loisirs, à l’École municipale des sports ou durant les accueils du matin et du soir. Le déploiement d’un nouveau plan numérique ouvrira la voie à plus de services en ligne et accessibles pour les habitants comme le déploiement de la prise des rendez-vous en ligne pour le Centre municipal de santé. Enfin, le renforcement des moyens pour la Police municipale permettra d’assurer la sécurité et la tranquillité publique. Vingt nouveaux policiers municipaux constitueront en septembre l’équipe et bénéficieront d’un nouveau bâtiment et de nouveaux équipements.

Les recettes

La première recette du budget de fonctionnement d’une collectivité territoriale provient des impôts locaux : la taxe d’habitation, la taxe foncière et la taxe foncière non bâtie. Depuis 2011, Montrouge n’en a jamais augmenté les taux.
Ainsi, la taxe d’habitation à Montrouge est de 18,43 %, la taxe foncière de 9,9 %, ce qui la situe en dessous de la moyenne départementale dans les deux cas. Autre poste de recettes : les dotations de l’État qui sont en diminution. En 2019, l’État versera à la Ville de Montrouge 11,4 M€, contre 11,7 M€ en 2018. Enfin, grâce à ce que l’on appelle la production de services comme par exemple les crèches, l’accueil de loisirs, la restauration scolaire, les collectivités territoriales bénéficient également de recettes supplémentaires.