Carmina Burana

Danse contemporaine

© Gregory Batardon

Infos spectacle

Durée du spectacle : 1h

Ballet du Grand Théâtre de Genève composé de 22 danseurs
Directeur général : Aviel Cahn
Directeur du Ballet : Philippe Cohen
Partenaire du Ballet du Grand Théâtre : INDOSUEZ WEALTH MANAGEMENT
Avec le soutien de Pro Helvetia
Chorégraphie : Claude Brumachon
Assistant à la chorégraphie : Benjamin Lamarche
Musique : Carl Orff
Costumes : « on aura tout vu » Livia Stoianova et Yassen Samouilov
Lumières : Olivier Tessier
Dramaturgie : Agnès Izrine

Lien

Bande annonce Carmina Burana

Vendredi 7 février 2020 à 20h30 - Le Beffroi, salle Moebius

« La cantate de Carl Orff, sublimée par la danse brutale de Claude Brumachon »

Le spectacle

Le chorégraphe Claude Brumachon s’empare de la cantate scénique de Carl Orff et propose sa vision des Carmina Burana tel un acte de foi artistique multidimensionnel avec la volonté de montrer combien le corps est vecteur de virtuosité, de sensations et d’émotions. Créées en 1937, les Carmina Burana sont puissantes, ensorcelantes et ne laissent jamais indifférents. Elles dépeignent, parfois avec cynisme, l’histoire de l’Humanité : la fortune et la richesse, l’amour, la vie, la chair, le jeu, la luxure... Claude Brumachon en respecte la trame et suggère tour à tour les passions au fil des tableaux. Les costumes sont signés par la maison de couture parisienne « On aura tout vu ».

Le chorégraphe

Danseur et chorégraphe français de danse contemporaine, Claude Brumachon suit une formation en cours du soir aux Beaux-Arts de Rouen avant de découvrir la danse et d’être engagé comme danseur de 1978 à 1980 dans les Ballets de la Cité de Rouen dirigés par Catherine Atlani. C’est à cette période que se produit la rencontre à Paris avec Benjamin Lamarche qui deviendra dès lors son interprète privilégié et son assistant dans toutes ses créations.
Des créations qui s’inspirent du vivant et des relations entre les êtres, avec une très forte inspiration visuelle des grands peintres classiques allant de Michel-Ange à Francis Bacon, de la sculpture d’Antoine Bourdelle et du cinéma avec Pier Paolo Pasolini, avec un style de danse très figuratif, explicite et brutal.

Infos pratiques

  • sur abonnement à partir de 14 €
  • en billetterie individuelle : tarif A de 12 à 30 €
  • vente sur la billetterie en ligne et à la billetterie de la Médiathèque
  • info au 01 46 12 74 59