Le meilleur déchet ? Celui que l’on ne produit pas

Développement durable

Défi 0 déchet à Montrouge

En 2018, la Ville de Montrouge, Vallée Sud - Grand Paris et le SYCTOM accompagnent pendant un an des familles montrougiennes qui se lancent dans l’aventure Zéro déchet afin de réduire le poids de leurs poubelles de 50 %.

Aujourd’hui, les Français sont de plus en plus sensibles à l’écologie, au développement durable. Mais avec le réchauffement climatique, la pollution, l’urgence n’est plus à la prise de conscience mais au passage à l’acte. Investie depuis longtemps dans la politique environnementale, la Ville de Montrouge a décidé de se lancer dans l’expérimentation Zéro déchet et s’est adjoint les compétences de Vallée Sud - Grand Paris et du SYCTOM.

« Les objectifs de ce défi sont simple : diminuer le poids de ses déchets (en moyenne, 400 kg par an pour les habitants du territoire) en évitant d’en créer et/ou en les valorisant davantage, le meilleur déchet étant celui qu’on ne produit pas », explique Carole Hirigoyen, Maire-adjointe déléguée à l’Environnement, à l’Agenda 21 et aux Espaces verts qui a lancé le projet.

En France, c’est Roubaix qui est une des villes à la pointe du Zéro déchet (comme San Francisco aux États-Unis et Capannori en Italie), avec des familles qui ont diminué de 47 % en moyenne le contenu de leurs poubelles. Montrouge a lancé sa phase de recrutement en novembre dernier. Pascal Monnier, responsable prévention et collecte des déchets pour Vallée Sud-Grand Paris précise : « Nous accompagnerons les familles pendant un an, avec une pesée des déchets, des ateliers avec des éco-animateurs du SYCTOM, notamment sur le gaspillage alimentaire, le compostage ou encore du coaching de courses… »

Être en cohérence avec soi-même

Pendant cette année, les familles participantes pourront, grâce aux animateurs des ateliers, jouer sur plusieurs leviers : compostage, changement de mode de consommation, diminution du gaspillage alimentaire, etc.

Très impliquée, Cynthia Schützer, 26 ans, architecte, s’est lancée dans l’opération Zéro déchet il y a un an et demi à titre personnel, et va continuer l’opération avec la Ville.
« J’ai profité de mon emménagement à Montrouge pour changer mes habitudes, remettre tout à zéro. J’avais lu le livre, Famille presque zéro déchet (de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret, Éditions Thierry Souccar), un livre avec de vraies solutions au quotidien. En allant à la boucherie Lesage, avenue de la République, avec mon Tupperware en verre, le boucher m’a dit que la mairie recherchait des familles pilotes. Nous avons tout de suite contacté Carole Hirigoyen ».

Cynthia Schützer vit en couple. Au quotidien, elle va très rarement au supermarché, mais plutôt au marché, à l’Amap, au magasin Bio, au fromager, à la boucherie… « Même si nous avons réduit notre consommation de viande… Et à chaque fois, nous prenons nos Tupperwares. À Paris, nous allons chez Day by Day qui vend tout en vrac, notamment les produits ménagers. On achète d’occasion sur Le Bon coin, nous avons un compost d’appartement… Nous avons réduit notre poubelle de 50 %. C’est une démarche qui me comble, j’ai l’impression d’être plus en cohérence avec moi-même. »

Une opération importante, qui pourrait avoir de belles répercussions dans un futur proche. « De fait, si Zéro déchet est un succès sur Montrouge, elle pourrait être étendue aux 11 communes du territoire Vallée Sud », assure Carole Hirigoyen.

Info Zéro déchet
Tel : 0 800 02 92 92
zerodechet@valleesud.fr
www.valleesud.fr