Nettoyer les rues avec les eaux de pluies

Développement durable

Économique et écologique, la Ville utilise les eaux de pluie récoltées dans ses bassins de récupérations pour nettoyer ses rues et et arroser ses espaces verts

Lorsqu’il pleut, les eaux de pluies ruissellent sur des surfaces imperméabilisées et rejoignent directement les égouts. Parfois, lorsque l’épisode pluvieux est important, les collecteurs saturés peuvent provoquer des inondations par débordement.

Pour réduire le flux et la pollution, des systèmes existent pour ralentir, stocker, infiltrer et utiliser les eaux pluviales. Ainsi, certaines villes comme Montrouge disposent de bassins de récupération des eaux de pluies.
Ouvrages de stockage souterrain, ils sont destinés à collecter les eaux de pluie et de ruissellement en fonction d’un débit d’évacuation, contenir le surplus et le réguler vers le réseau public après traitement.

4 bassins de rétention à Montrouge

La Ville de Montrouge a installé des bassins de rétention sous quatre de ses bâtiments municipaux – au Centre administratif, au stade Jean Lezer, au Beffroi et à l’Aquapol. Ces bassins de récupération des eaux de pluies sont constitués de trois parties : un ouvrage d’alimentation, une zone de stockage et un ouvrage de régulation.
Ils offrent l’avantage d’une dépollution efficace des eaux pluviales par décantation des particules qui permettra ensuite la réutilisation de l’eau. À Montrouge, ils servent principalement à nettoyer nos rues et arroser nos espaces verts.

Nettoyer les rues et arroser nos espaces verts

Au Centre administratif, le bassin de récupération des eaux de pluies - enterré sous la rampe d’accès - a une capacité de 10 m3. Il sert essentiellement de stockage pour réguler et rejeter l’eau de pluie dans le réseau public.
Le bassin de rétention des eaux de pluie du Beffroi enterré en sous-sol du hall d’accès à la salle Lucienne et André Blin d’une capacité de 60 m3 et celui du stade Jean Lezer d’une capacité de 30 m3 enfoui à proximité de l’enceinte sportive sont utilisés pour nettoyer nos rues et arroser les espaces verts. Le bassin de rétention d’eau le plus important à Montrouge reste celui de l’Aquapol avec une capacité de 100 m3. Il récupère à la fois les eaux de pluies (environ 33 à 50 % de la couverture), l’eau de décolmatage des filtres (filtres à sable du traitement d’eau de la piscine) et l’eau de vidange des bassins de la piscine.

L’eau est ensuite décantée dans un premier bassin puis se déverse dans un second, où elle est pompée par les trains de lavage du service propreté. Ce dernier passe trois fois par jour avec une moyenne de 2 000 litres pour nettoyer chaque jour les rues de Montrouge. L’eau de l’Aquapol étant chlorée, elle est la seule à ne pas être utilisée pour nos espaces verts.