Prolongement de la ligne 4, Montrouge encore mieux desservie

Travaux

Après son arrivée à Montrouge en mars 2013, la ligne 4 continue son avancée vers Bagneux et desservira en 2020 une nouvelle station

En 2020, la ligne 4 du métro sera prolongée jusqu’à Bagneux, desservant sur son passage une nouvelle station, au sud de Montrouge. Ce chantier de 5 ans permettra à la ville d’être entièrement desservie par le métro. Les prochains mois marqueront une étape charnière de ce projet, avec en point d’orgue le début des travaux de terrassement du tunnel sur notre commune.

Après son arrivée à Montrouge en mars 2013, la ligne 4 continue son avancée vers Bagneux et desservira en 2020 une nouvelle station, provisoirement appelée « Verdun Sud ».
Si le chantier a démarré en 2015, il entre dans une nouvelle phase importante et les prochains mois constitueront un moment crucial. Les travaux progressent avenues de la République et Verdier.

La lumière au bout du tunnel

Afin d’alimenter la future station en électricité, des câbles haute tension doivent être déployés entre les 65 et 99, avenue de la République. Pour mener à bien ce processus, plusieurs étapes sont nécessaires : tout d’abord le terrassement (creusement), puis le déroulage des câbles et leur consignation, enfin, la phase la plus visible en surface, la réfection de la voirie. Si ces travaux entraînent des modifications temporaires de stationnement et de circulation, une attention toute particulière est prêtée à l’accessibilité aux commerces, habitations et parkings privés, qui est maintenue pendant l’intégralité de la durée des travaux.

Tout est mis en place par la Ville et les différents acteurs de ce projet pour faire en sorte que les travaux impactent au minimum la vie des Montrougiens.
En marge des travaux avenue de la République, une phase particulièrement importante du projet a débuté en septembre : les travaux de création du tunnel qui permettra de relier l’accès principal de la station Verdun Sud au tunnel existant situé sous la place du 8 mai 1945.

Par ailleurs, les travaux se poursuivent au niveau de la future station située principalement sous l’avenue Stalingrad de Bagneux. En raison de sa profondeur, la station est construite selon la méthode traditionnelle, en souterrain. Une technique moins rapide que le creusement à ciel ouvert, mais permettant le maintien de la circulation en surface. Afin de compenser cette durée de réalisation plus longue et d’assurer la sécurité des interventions, la station est réalisée simultanément depuis 3 puits d’accès et les ouvriers travaillent 24 heures/24, du lundi au vendredi.

Un dispositif pour réduire les nuisances

Sur ce chantier, les ouvriers sont confrontés à des terrains particulièrement durs (comme le calcaire), les obligeant à utiliser un outil de creusement spécifique : le brise roche hydraulique (BRH). Certains chocs causés par cette machine créent des vibrations pouvant être ressenties dans les habitations. Les travaux de terrassement se font par cycle, ainsi, l’utilisation du BRH ne peut être calée sur les horaires de jour uniquement et les ouvriers doivent parfois l’utiliser la nuit. Interrompre le terrassement allongerait significativement la durée du chantier ainsi que les nuisances.

Afin de réduire au maximum la gêne sonore causée par les travaux, un dispositif complet et complexe a été mis en place sur le chantier. Ainsi, des bâches acoustiques ont été installées autour des équipements (silo et moteur) en surface, ainsi qu’à l’intérieur des puits Ravera et de l’accès secondaire.
Les « bips » de sécurité des engins du chantier ont été modifiés par des sons moins aigus et adaptés aux travaux de nuit. Des rappels réguliers des consignes de discrétion sont édictés aux ouvriers.

Les travaux de terrassement devraient se poursuivre jusqu’au deuxième trimestre 2018, avant de laisser place aux phases de réalisation de l’ouvrage définitif, moins bruyantes. Au terme du chantier, c’est tout le sud de Montrouge qui changera de visage.