La rhumatologie, une des spécialités médicales du CMS

Santé

Focus sur la rhumatologie avec le Docteur Benamout Grimbert, rhumatologue au Centre municipal de santé (CMS) de Montrouge

La rhumatologie soigne les pathologies ostéo-articulaires (maladies des os et des articulations) qui troublent le fonctionnement du squelette et qui peuvent toucher les articulations, les muscles, les tendons, les nerfs. « Une douleur articulaire, au niveau d’un coude, d’un genou, d’une épaule, une sciatique, ou encore le gonflement d’une articulation sont des symptômes qui conduisent à venir me consulter », indique le Docteur Benamout Grimbert, rhumatologue au Centre municipal de santé de Montrouge depuis douze ans.

Dégénérescence, traumatisme ou inflammation

Les affections prises en charge par la rhumatologie sont mécaniques ou inflammatoires. Les premières peuvent être dégénératives et provenir de l’usure des cartilages, comme l’arthrose. Elles sont parfois dues à un traumatisme causé par une pratique sportive (entorse, tennis elbow*) ou par une hypersollicitation des articulations dans une activité professionnelle ou suite à des efforts excessifs.
Parmi les maladies inflammatoires, citons les rhumatismes inflammatoires qui peuvent aller jusqu’à la déformation des articulations, mais aussi la goutte.

Des affections spécifiquement féminines

La multiplicité des pathologies explique qu’il n’y a pas d’âge pour avoir recours à un rhumatologue. Si le Docteur Benamout Grimbert reçoit les patients à partir de 14 ans, on vient la consulter en général entre 40 et 50 ans, en majorité des femmes. Certaines affections les touchent plus spécifiquement comme la polyarthrite rhumatoïde, la fi bromyalgie, et bien sûr, l’ostéoporose, une perte de densité osseuse qui se manifeste après la ménopause.

De grands progrès dans les traitements

Plusieurs traitements existent selon la pathologie. Le recours aux anti-inflammatoires ou à la cortisone permet d’apaiser les épisodes douloureux.
La kinésithérapie soulage les tendinites. Contre l’ostéoporose, existent aujourd’hui des traitements médicamenteux non hormonaux associés à du calcium et la vitamine D. Les rhumatismes inflammatoires bénéficient de nouveaux traitements qui ralentissent l’évolution de la maladie. La pose de prothèses de la hanche ou du genou, dont la durée de vie peut atteindre 12 ans, est devenue relativement courante.
Enfin, l’imagerie médicale - échographies articulaires, IRM, scanner - permet de porter des diagnostics plus précis et de prodiguer des traitements plus ciblés : « Les infiltrations se font maintenant sous contrôle échographique ou radio guidé, explique le Docteur Benamout Grimbert. Je les prescris car les études montrent qu’elles sont beaucoup plus efficaces », souligne-t-elle.
Le Docteur travaille de fait en étroite relation avec kinésithérapeutes, orthopédistes, radiologues, dermatologues (un psoriasis peut provoquer des rhumatismes), et les généralistes bien évidemment. Et si la consultation de rhumatologie existe depuis l’ouverture du CMS, elle reste facilement accessible : une dizaine de jours seulement pour obtenir un rendez-vous. Lorsqu’une douleur se manifeste, inutile d’attendre pour consulter son médecin traitant qui dirigera éventuellement vers un rhumatologue.

Localiser

Centre municipal de santé

5, rue Amaury Duval
92120 Montrouge