Les nouvelles mobilités

Vélo, deux roues, trottinettes... mais aussi Velib et Cityscoot : tout sur les nouvelles mobilités à Montrouge

Le vélo

L'équipement obligatoire

Un vélo en bon état et bien équipé contribue à garantir votre sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route.

Les équipements obligatoires :

  • Deux freins, avant et arrière.
  • Un feu avant jaune ou blanc et un feu arrière rouge.
  • Un avertisseur sonore.
  • Des catadioptres (dispositifs rétroréfléchissants) : de couleur rouge à l’arrière, de couleur blanche à l’avant, de couleur orange sur les côtés et sur les pédales.
  • Le port d’un gilet rétroréfléchissant certifié est obligatoire pour tout cycliste (et son passager) circulant hors agglomération, la nuit, ou lorsque la visibilité est insuffisante.
  • Le port du casque sera obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, qu'ils soient conducteurs ou passagers, à compter du 22 mars 2017.

Circuler à vélo en toute sécurité

La route est un espace qui se partage, ce qui implique un respect mutuel de la part de ceux qui s’y déplacent. Le cycliste, tout comme l’automobiliste, doit appliquer les règles du Code de la route qui garantissent sa sécurité et celle des autres usagers. Pour rouler en toute sécurité, le cycliste doit impérativement disposer d’un vélo en bon état, bien équipé et surtout connaître et appliquer les règles élémentaires de déplacement, en ville et hors agglomération, de jour, comme de nuit.

En ville

  • Circulez sur le côté droit de la chaussée, à environ 1 mètre du trottoir et des voitures en stationnement.
  • Osez occuper la chaussée lorsque le dépassement de votre vélo par une voiture s’avère dangereux.
  • Utilisez, lorsqu’elles existent, les bandes ou pistes et doubles-sens cyclables.
  • Gardez une distance de sécurité de 1 mètre au moins par rapport aux autres véhicules.
  • Ne zigzaguez pas entre les voitures.
  • Aux intersections, placez-vous un peu en avant des véhicules pour vous faire voir.
  • Faites attention aux portières qui s’ouvrent brusquement et aux enfants qui peuvent déboucher entre deux véhicules.
  • Ne circulez pas sur les trottoirs. Seuls les enfants à vélo de moins de 8 ans y sont autorisés.
  • Dans les zones de rencontre ne circulez pas à plus de 20 km/h et respectez la priorité du piéton.
  • Dans les zones 30 et les zones de rencontre, les vélos peuvent circuler dans les deux sens. Le double sens vous permet de bénéficier d'une meilleure visibilité et d'éviter les grands axes de circulation, de simplifier les itinéraires.

Sur la route

  • Ne roulez pas trop près de l’accotement, pour éviter les ornières ou gravillons.
  • Dans les virages, serrez à droite car les voitures ne vous voient qu’au dernier moment.
  • Soyez particulièrement prudent lors du passage d’un camion : l’appel d’air risque de vous déséquilibrer.
  • Si vous roulez en groupe, roulez à deux de front ou en file indienne. La nuit, en cas de dépassement par un véhicule ou lorsque les circonstances l’exigent (chaussée étroite, etc.), placez-vous systématiquement en file indienne.
  • Si votre groupe compte plus de dix personnes, scindez-le.

N'oubliez pas

  • Ne transportez pas de passager, sauf sur un siège fixé au vélo. Si le passager a moins de 5 ans, ce siège doit être muni de repose-pieds et de courroies d’attache.
  • A une intersection, ne vous positionnez jamais le long d’un camion ou d’un bus, en dehors du champ de vision du conducteur. Faites-vous voir.
  • Le Code de la route s’applique aux cyclistes comme aux autres usagers. Chaque infraction est passible d’une amende.
  • En cas d’intempéries, augmentez vos distances de sécurité et soyez prudent lorsqu’un véhicule vous double

Tout savoir sur les règles en matière de vélo : securite-routiere.gouv.fr

Le vélib à Montrouge

Consultez les stations en fonctionnement à Montrouge, et celles qui sont prévues sur la carte des stations.

Les deux roues motorisés

L'équipement obligatoire

  • Un casque neuf, homologué et bien attaché !

  • Une paire de gants certifiés CE

Il est également recommandé de porter une tenue (blouson, pantalon et chaussures) adaptée, certifiée Équipement de protection individuelle (EPI), et de s'équiper d'un airbag moto.

Circuler en toute sécurité

De manière générale :

  • Méfiez-vous de chaque endroit où il risque d’y avoir un conflit d’usagers (carrefours, intersections, passages, sorties de chemin, carrefours à sens giratoire… etc.) ;
  • Restez vigilant à l’égard des véhicules qui vous entourent (devant, derrière, à gauche, à droite) d’où l’importance des rétroviseurs ;
  • A l’arrêt, faites attention au véhicule qui vous suit (aura-t-il le temps de freiner ?) ;
  • Soyez attentif au piéton, qu’il soit placé entre deux voitures ou à proximité de passages protégés ;
  • Soyez aussi attentif à l'attitude des autres usagers de deux-roues, motorisés ou non.

Le différentiel de vitesse

Ne surprenez pas les automobilistes en surgissant brusquement dans la circulation. Votre capacité d’accélération est bien supérieure à celle d’une voiture. Modérez vos accélérations.
Un piéton qui traverse inopinément, un trou dans la chaussée, des traces grasses sur la route, un coup de vent, une voiture qui déboîte sans prévenir... adaptez toujours votre allure pour pouvoir réagir en cas d’obstacle imprévu sans vous mettre en danger.

Ajustez votre conduite aux intempéries

Particulièrement risquée, la conduite en cas d’intempéries impose non seulement une grande vigilance, mais aussi une juste adaptation de sa conduite et de ses réflexes.

En cas de pluie, l’adhérence réduite et le manque de visibilité nécessitent de réduire son allure et d’augmenter les distances de sécurité. Evitez de rouler si possible dans les flaques d’eau, sur les plaques d’égouts et les marquages au sol. En cas de verglas, l’adhérence est encore plus réduite.

En cas de grand vent, le deux-roues motorisé risque à tout instant de dévier de sa trajectoire et de venir heurter un obstacle ou un usager : réduisez votre vitesse, soyez particulièrement vigilant lors de dépassements (de poids lourds notamment) et augmenter les distances de sécurité. Tout cela permet de réduire les risques.

Le brouillard vous empêche de voir mais aussi d’être vu : réduisez votre vitesse et conduisez bien à droite, assurez-vous d’être visible en allumant vos feux de croisement ou de brouillard et en portant des vêtements clairs.

Tout sur la sécurité préventive pour les deux roues motorisés : securite-routiere.gouv.fr

Le stationnement des deux-roues

Les deux-roues doivent être stationnés dans les équipements prévus à cet usage.

  • Il est interdit d'accrocher vélos, deux-roues motorisés ou non, trottinettes, cadenas et antivols sur le mobilier urbain, en dehors des équipements spécialement destinés à cet usage.
  • Le stationnement excédant une durée de 21 jours pour tous types de deux-roues motorisés ou non, trottinettes et vélos attachés ou non, aux arbres et au mobilier urbain, partagés ou en libre-service, sera considéré comme abusif.
  • Les deux-roues, trottinettes et vélos en voie d'épavisation, à savoir privés d'éléments indispensables à leur utilisation normale, et non susceptibles de réparations immédiates à la suite de dégradations ou de vols, seront considérés comme dépôts non autorisés sur la voie publique (infraction à 135 €).

Après constat et mise en demeure auprès du propriétaire, s'il est identifié, les deux-roues (abusif et en voie d’épavisation) ainsi que les antivols sont retirés de la voie publique après 21 jours par les services municipaux et le cas échéant aliénés ou livrés à la destruction.

Cityscoot, les scooters électriques en libre-service

Bienvenue à Cityscoot ! Le 11 octobre 2018, Etienne Lengereau, Maire de Montrouge, a signé la convention avec Bertrand Fleurose, président-fondateu de Cityscoot. Dès le 12 octobre 2018, les Montrougiens peuvent réserver un scooter électrique en libre-service à Montrouge.

D’ici fin 2019, 80 arceaux sont prévus sur le secteur entre les places Emile Cresp et Jean Jaurès. Et d’autres sont à venir.
En attendant, les utilisateurs doivent veiller à respecter l’espace public.

Consulter la charte signée par la Ville de Montrouge et Cityscoot

Les trottinettes

Actuellement, la trottinette électrique est tolérée à petite vitesse sur les trottoirs à l'allure de la marche, soit 6 km/h maximum et jusqu'à 25 km/h sur les pistes cyclables.

La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a annoncé que le gouvernement va inclure dans le projet de loi d'orientation des mobilités, prévu pour fin octobre 2018, une mesure pour réglementer la circulation des trottinettes électriques.