Vous pouvez intégrer cette page à vos favoris dans votre espace personnalisé TIM. Connectez-vous ou créez votre accès TIM.

Composteurs / lombricomposteurs

Partager

Objectif: réduction des déchets ménagers

Commandez vos composteurs et lombricomposteurs

Pour vous encourager à vous initier au compostage, la Ville de Montrouge vous propose à un tarif préférentiel des composteurs et lombricomposteurs. Une initiative inscrite dans l’Agenda 21 de Montrouge.

Labélisé en février 2012 par le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, l’Agenda 21 de la Ville de Montrouge – le programme d’actions favorisant le développement durable – se poursuit.

Aujourd’hui, la Ville de Montrouge lance une nouvelle initiative en partenariat avec la Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers : mettre à disposition des Montrougiens qui le souhaitent un composteur domestique. L’objectif est double : vous permettre de réduire vos déchets ménagers à la source et, dans le même temps, produire gratuitement vos propres compost et engrais. Ces composteurs et lombricomposteurs sont faciles à installer, effi caces et accessibles à tout petit prix (6 € pour le composteur bois et 9 € pour le lombricomposteur).
Avant de vous lancer et de réserver votre matériel, voici les réponses aux principales questions que vous pourriez vous poser sur le compostage.


Composter, qu’est-ce que ça veut dire ?

À l’image de la nature qui produit de l’humus, le compostage est un processus de transformation des matières organiques d’origine animale et végétale en compost. En mettant à votre disposition des composteurs et lombricomposteurs, la Ville vous invite donc à valoriser vos déchets domestiques (ceux qui sont générés en cuisine et dans le jardin) plutôt que de les jeter. En effet, nos poubelles sont composées de 30 % de déchets organiques que le compostage permet de dégrader, sous l’effet de l’air, de l’humidité ambiante et de micro-organismes (bactéries, champignons, etc) et de petits invertébrés comme les lombrics. Les déchets organiques perdent ainsi jusqu’à 75 % de leur volume. Le gisement des déchets fermentes cibles est de l’ordre de 50 kg/hab/an pour les déchets de cuisine et d’environ 200 kg/an de déchets végétaux par jardin. Le lombricompostage permet ainsi de récupérer environ 45 kg de compost par an. Une alternative 100 % biologique aux produits phytosanitaires.

Pour composter, que dois-je faire ?

Finalement, pas grand-chose. Une fois votre composteur ou lombricomposteur installé et mis en service, il vous suffit de l’alimenter régulièrement en déchets organiques. Ensuite, il convient de veiller à ce que le compost reste humide en permanence en l’arrosant si nécessaire, et de le remuer une à deux fois par mois pour permettre l’action des micro-organismes.


Lombricomposteur ou composteur, lequel choisir ?

Le composteur en bois vous concerne si vous habitez un pavillon avec jardin.
Ainsi quand vous jardinez, vous alimentez le composteur en tontes de gazon, feuilles mortes, tailles de haies…. Vous pouvez également et surtout réutiliser le compost produit pour nourrir vos plantes, fleurs, arbustes, potager, etc.
Les déchets domestiques provenant de votre cuisine sont également acceptés dans ce composteur extérieur.
Le lombricomposteur est adapté à un usage intérieur et s’adresse aux Montrougiens résidant dans un appartement avec balcon ou terrasse. Comme son nom l’indique, il renferme des vers (lombrics) qui accélèrent la décomposition des déchets (pas de phase de fermentation).
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, un lombricomposteur ne sent pas mauvais, sauf s’il contient trop de déchets par rapport au nombre de vers (là, il y a fermentation qui est source d’odeurs). Placé dans un endroit frais et protégé, le lombricomposteur peut « vivre » en autonomie jusqu’à 5 semaines.

Le compost, pour quoi faire ?

Le compost que vous aurez produit est un fertilisant qui peut avoir différents usages, selon son état de maturation :

  • Au bout d’environ 3 mois, il peut servir de paillage au pied de vos plantes ou arbres, ce qui empêche le développement de mauvaises herbes, limite les écarts de températures et garde la terre humide,
  • Au bout de 6 à 7 mois, le compost prend une couleur noire : il est mûr et à même d’enrichir le sol de votre jardin ou de vos jardinières. Il suffi t de le répandre sur le sol et de le mélanger à la terre, tout simplement,
  • Au bout de 8 à 9 mois, le compost prend un aspect homogène, une couleur sombre et une structure grumeleuse. Il est alors idéal pour le rempotage : 2/3 de terre + 1/3 de compost, la recette gagnante pour la santé de vos plantes.

Le lombricomposteur permet, quant à lui, de produire du jus de compost qui, additionné à 10 volumes d’eau, fait un parfait engrais liquide.

 

Le compost : les avantages

Composter vous permettra de gagner du temps (vous évitez les allers-retours à la déchèterie), de l’argent (vous n’avez plus besoin d’acheter d’engrais) et de faire un geste pour l’environnement en réduisant d’environ 30 % la quantité de vos déchets ménagers. Demandez vite votre composteur ou lombricomposteur auprès de la Ville de Montrouge.
Un guide d’utilisation vous est fourni quand vous commandez votre composteur domestique.

Vous pouvez ré-utiliser votre propre compost et engrais dans vos plantations et jardinières.

Comment fonctionnent-ils ?

LE LOMBRICOMPOSTEUR

1. Vous l’installez où vous voulez à l’intérieur
Composé d’une superposition de bacs, le lombricomposteur se pose par terre grâce à ses pieds amovibles ou sur une étagère dans un endroit aéré, protégé du soleil et de la pluie, dans la cuisine par exemple.

2. Les vers travaillent
Une fois les vers placés dans l’appareil, ils mangent les déchets organiques (en couche de 2 cm pour commencer). Au fur et à mesure de leur reproduction, la quantité de déchets et le nombre de bacs à superposer pourront être augmentés.

3. Vous récupérez l’engrais liquide
En se nourrissant des déchets placés dans les plateaux supérieurs, les vers produisent des déjections qui s’accumulent pour former le compost. L’eau contenue dans les déchets percole à travers le compost jusqu’au bac récepteur : c’est le jus de compost.

 

LE COMPOSTEUR

1. Vous l’installez à l’extérieur
Le composteur s’installe dans le jardin, en contact direct avec la terre et bien à plat pour faciliter la circulation des microorganismes entre le sol et les matières en décomposition. Il doit être protégé du soleil et du vent.

2. Les déchets du jardin et de la cuisine se décomposent
Conçu comme une grosse boîte sans fond, le composteur possède un couvercle amovible qui se retire pour accueillir les déchets issus du jardin et de la cuisine.

3. Surveillez et recueillez le compost produit
Avec ses deux trappes haute et basse en façade, le composteur s’ouvre pour permettre de mélanger aisément le compost en formation et procéder à sa récupération.

 

DANS LE COMPOSTEUR ET LOMBRICOMPOSTEUR

Bienvenue aux :

  • Epluchures de fruits et légumes
  • Pates riz
  • Essuie-tout, carton et papier (hors impression couleur)
  • Marc et fi ltres à café
  • Trognons de fruits, coquilles d’huîtres et d’oeuf seulement après les avoir broyés fi nement
  • Dans le composteur uniquement : tonte de gazon, branchage et taille de haies, fl eurs fanées et feuilles mortes

Sont exclus :

  • Agrumes, ail et oignon
  • Pain, fromages et produits laitiers
  • Restes de viande et poisson
  • Déjections animales et couches culottes
  • Cendre, sable et gravier
  • Tissus synthétiques, métaux et verres

 

Commandez votre composteur ou votre lombricomposteur en ligne