Vous pouvez intégrer cette page à vos favoris dans votre espace personnalisé TIM. Connectez-vous ou créez votre accès TIM.

La cartographie du bruit

Partager

Une cartographie préalable à des actions futures

Cartographie

A savoir

L’indice LDEN (Level Day-Evening-Night soit Niveau Jour-Soir-Nuit) est un indice européen qui correspond à un niveau sonore moyen pondéré sur 24h.
Dans le calcul, les niveaux sur la période de nuit (22h-6h) sont augmentés de 10 dB(A) et ceux de la période du soir (18h-22h) de 5 dB(A) pour tenir compte de la gêne ressentie, vis-à-vis d'un même niveau de bruit, plus importante le soir et la nuit par rapport au jour. Les niveaux sonores sont évalués en décibels "pondérés A", dB(A), et moyennés sur une année de référence.

L’indice LN (Level Night soit Niveau Nuit) est le niveau sonore moyen pour la période de nuit (22h-6h)

La cartographie du bruit dans l’environnement du territoire montrougien a été d’approuvée par le Conseil municipal du 9 avril 2013.

Réalisées par la société Soldata acoustic, ces cartes de bruit mesurent précisément, en décibels, l’exposition au bruit ambiant sur les différentes heures de la journée et de la nuit et sur les quatre saisons de l’année.

Les niveaux sonores clairement identifiés

Il s’agit là du bruit d’origine routière, ferroviaire et aérienne, lié aux principales infrastructures du territoire et non pas des bruits domestiques (ramassage des ordures, etc.). Ces cartes sont le résultat d’une approche à grande échelle réalisée par informatique selon des données géographiques (relief, bâtiment, voirie, etc.), des données liées à chaque source de bruit réalisées avec un sonomètre (trafic, vitesse, activité, circulation, etc.) et des données sociodémographiques (nombre de personnes vivant dans le secteur). Sur ces cartes, les différents niveaux sonores sont identifiables grâce à une échelle de couleur allant du blanc au violet.

Une cartographie préalable à l'action

es cartes constituent une étape indispensable avant l’élaboration d’un « Plan de prévention du bruit dans l’environnement ». En cours d’études avec les différents partenaires du territoire, ce plan donnera lieu à diverses propositions et recommandations afi n de prévenir ou de réduire les nuisances sonores si cela est nécessaire, notamment lorsque les niveaux d’exposition peuvent entraîner des effets nuisibles pour la santé, et de préserver la qualité de l’environnement sonore lorsque ces niveaux  sont satisfaisants.

La consultation publique

Du 9 septembre au 9 novembre 2013, le Plan de prévention du bruit dans l'environnement a été soumis à une consultation publique. Les Montrougiens ont pu consigner leurs remarques sur place à la Direction de l'Aménagement Urbain  ou directement en ligne. Des avis qui seront consultés pour les prochaines étapes de ce travail sur le bruit à Montrouge.