Vous pouvez intégrer cette page à vos favoris dans votre espace personnalisé TIM. Connectez-vous ou créez votre accès TIM.

Les jardins

Partager

Des nichoirs à mésanges, en passant par les ruches ou encore les gloriettes... chaque jardin a son charme

Les jardins montrougiens

Jardin la Roseraie

Entrée par le porche rue Gabriel Péri entre la Médiathèque et l’avenue Henri Ginoux
Jardin ouvert au public
Espace de 600 m2 créé en 1990
11 arbres : bouleaux, cerisiers fleurs…
cadran solaire
nichoirs à mésanges
“Vous avez certainement arpenté en long et en large l’avenue Gabriel Péri. Avez-vous jamais imaginé qu’aux abords de la Médiathèque, en passant une grille blanche et un porche, on arrive dans un très joli petit jardin, à l’abri des bruits de la ville. En son milieu, sur une colonne de pierre blanche, un cadran solaire permet de mesurer le temps qui passe. D’originaux petits fauteuils et des bancs sont disposés en arcs de cercle autour de parterres de rosiers et de massifs de buis. Si vous arrivez dans ce jardin à point nommé, vous capterez l’énergie dégagée par la récréation de l’école toute proche. 0 + 0 = …”

Jardin d'angle Basch - Floquet - gestion éco-responsable

Angle rue Charles Floquet et rue Victor Basch
Espace de 365 m2 créé en 2007
6 arbres : bouleaux, cerisiers fleurs…
jeux réservés aux enfants de 1 à 4 ans
“Pour pénétrer dans le jardin d’angle Basch-Floquet, deux possibilités s’offrent à vous : par la rue Charles Floquet, via la pergola habillée d’une glycine étonnante et généreuse, ou par la rue Victor Basch, en provenance directe de l’école située juste en face. Nul doute qu’aux beaux jours, nombreux seront les enfants à vouloir venir s’y amuser en sortant de l’école ! Cédez donc à leur requête et profitez-en pour vous accorder un moment de détente en vous installant sur l’un des bancs situés juste en face de la rangée de bambous… Dépaysement garanti !”

Jardin d’angle Villa Leblanc - gestion éco-responsable

Angle Villa Leblanc et avenue Henri Ginoux
Espace de 90 m2 créé en 2005
Ruche
“Pur plaisir des yeux que le jardin d’angle de la Villa Leblanc, le premier à avoir été installé par la Ville en lieu et place d’une ancienne librairie qui s’effondrait. Le puits est ornemental, mais la ruche est bien active et produit au printemps un précieux nectar, apprécié lors des extractions de miel réalisées avec les écoles, les centres de loisirs et les Montrougiens. Les plaques minérales, les buis et plantes grimpantes, ainsi que la terrasse à balustres qui surplombent ce jardin en complètent le décor quasi-théâtral. Au printemps, installez-vous à la terrasse du café situé juste en face et admirez les giroflées en fleurs : profitez du spectacle !”

Jardin d'angle Descartes

Angle rue Descartes et passage Raymond
Visite sur demande
Espace de 75 m2 créé en 2009, restructuré en 2012
Arbre : Nothofagus
Ruche
“Voilà un petit coin de Montrouge qui vaut le détour ! Par les maisons colorées de la rue Descartes, vous atteindrez le petit jardin qui fait l’angle avec le passage Raymond. Entièrement conçu à l’image des “jardins de simples” du Moyen-Âge, le jardin d’angle Descartes vous invite à une leçon de botanique. Des fascines en bois de châtaignier tressées maintiennent la terre et délimitent de petites parcelles où l’on trouve plantes aromatiques, plantes de senteurs, plantes médicinales et plantes de saison. Toutes sont étiquetées et visibles depuis la rue, mais ceux qui souhaitent les voir de plus près peuvent solliciter le service des Espaces Verts pour une visite sur demande. N’hésitez pas !”

Jardin d’angle Périer - Ginoux - gestion éco-responsable

Angle rue Périer et avenue Henri Ginoux
Jardin d’angle ouvert au public
Espace de 200 m2 créé en 2011
Arbre : arbre à mouchoirs
Gloriette
Arbre à mouchoirs
“Majestueux ! C’est certainement l’impression que vous laissera le jardin situé à l’angle de la rue Périer et de l’avenue Ginoux. Ici, tout est harmonie : de la magnifique gloriette ancienne en pierre et métal qui trône en son centre aux quatre bancs d’acier qui l’entourent, en passant par son Davidia Involucrata, un “arbre aux mouchoirs” surnommé ainsi en raison de ses longues bractées blanches qui accompagnent ses fleurs au printemps, vous serez séduit par l’esthétisme du lieu. Aux beaux jours, le bleu des glycines en fleurs, taillées en boules, vient compléter ce bien joli tableau”.

Jardin toscan

28 rue Maurice Arnoux
Espace de 4500 m2 créé en 2016
Arbres : cyprès, oliviers, pins, chênes verts, palmiers, noisetier, amélanchier,prunellier, ligustrum, seringat, lilas
Le jardin a été naturellement dessiné dans l'esprit des jardins des villas des Médicis à Florence par Laurence Jouhaud, la paysagiste qui avait déjà réalisé le square des Combattants d'Afrique du Nord à Montrouge.
Bienvenue en Italie ! Les cyprès montent leurs pointes vers le ciel, des palmiers rivalisent avec des oliviers et la lavande. Une série de fontaines évoquent les place romaines, le bruit de l'eau qui coule rappelle les palais italiens. Bercé par le murmure de l'eau, la caresse du vent, arrêtez-vous pour une douce rêverie.
Une aire de jeux sera ouverte à l'été 2018. Des nichoirs à oiseaux, à coccinelles et à papillons sontégalement prévus.

Un potager solidaire offert aux riverains

Un potager solidaire a été créé sur la pointe du terrain du lycée professionnel Jean Monnet. Dans ce jardin partagé entre le lycée et l’association Haut-Mesnil Grand Sud poussent tomates, fraises, framboises, artichauts et autres aromatiques.

Le terrain du lycée professionnel Jean Monnet à l’angle des avenues de la Marne et Jean Jaurès n’est plus en friches ! En effet, la surface d’une centaine de mètres carrés autrefois sans joie est devenue un potager partagé et solidaire. L’idée revient au proviseur de l’établissement, Sophie Churlet. Elle a proposé à l’association de quartier du Haut-Mesnil Grand Sud de répartir la surface de ce terrain entre les habitants du quartier, qui ne disposent pas de jardin privatif. Une convention a été signée entre le lycée, l’association de quartier et la Ville de Montrouge pour créer et gérer le potager.

Créé par les lycéens et la Ville
La Ville de Montrouge a réalisé le plan des parcelles du potager solidaire. Puis ce sont les élèves du lycée formés aux métiers du bâtiment avec l’aide des jardiniers de la Ville qui ont posé une allée bétonnée, mis en place les allées engazonnées et une arrivée d’eau, installé une table, un gîte à insectes ainsi qu’un abri de jardin pour ranger les outils des jardiniers amateurs et un tableau pour échanger des astuces sur les cultures. Les arbustes à fruits ont été achetés et plantés par la Ville.

Géré par l’association Haut Mesnil-Grand Sud
Concrètement, 19 parcelles de 4,40 m2 à 6 m2 ont été créées. Quatre sont réservées au lycée et 15 parcelles à 23 adhérents de l’association Haut-Mesnil Grand Sud qui gère leur occupation.

Une collaboration réussie
Pour exploiter au mieux ce potager, les jardiniers et animateurs du tri – en l’occurrence du compostage – de la Ville de Montrouge donnent des conseils aux jardiniers amateurs. Deux bacs à compost ont d’ailleurs été installés pour produire l’engrais nécessaire aux plantations. La Ville de Montrouge a également offert une tondeuse à l’association de quartier pour pouvoir entretenir les allées de gazon et pour circuler entre les parcelles.

De plus en plus éco-responsable
À présent, le lycée professionnel Jean Monnet envisage de mettre en place un système de récupération d’eau de pluie pour que ce potager solidaire soit aussi encore plus éco-responsable.Une belle initiative que la Ville salue et qui en entraînera peut-être d’autres !