Vous pouvez intégrer cette page à vos favoris dans votre espace personnalisé TIM. Connectez-vous ou créez votre accès TIM.

La biodiversité

Partager

Favoriser la biodiversité est un des axes forts de la politique d'éco-gestion des espaces verts.

Des nichoirs pour les petites bêtes

34 nichoirs à mésanges
Pour favoriser le retour des mésanges, la Ville de Montrouge a installé 34 nichoirs à mésanges à Montrouge. Dans le prolongement de cette action, dix nichoirs destinés aux mésanges charbonnières seront posés dans les arbres du cimetière. De quoi encourager la nidification et la reproduction des mésanges !

12 gîtes à coccinelles
Pour augmenter le nombre de coccinelles qui passeront l’hiver dans les squares montrougiens et qui dévoreront les pucerons dès leur réveil au printemps, la Ville de Montrouge a installé 12 gites: 4 dans le cimetière municipal, 1 à l’Aquapol, 1 square des Etats-Unis, 1 square au 102 Maurice Arnoux, 1 parc Jean Moulin,1 square Messier, 1 square de Gaulle, 1 square Schuman et 1 square de l’Hôtel-de-Ville.
Fabriqué en bois épais certifié F.S.C. et en rondin naturel, ce gite naturel constitue un habitat idéal pour les coccinelles. La chambre à l’intérieur peut être remplie de paille afin de fournir un espace précieux et bien isolé pour l’hibernation ainsi qu’un refuge estival.  

4 gîtes à chauve-souris
Par ailleurs, quatre gites à chauves-souris, animaux très friands d’insectes tels que les moustiques, ont également été implanté au cimetière de Montrouge ainsi que dans le domaine de Villelouvette.

3 hôtels à insectes
Les coccinelles ne sont pas les seules à manger des pucerons. Les chrysopes, les acariens, les cochenilles et les perce-oreilles apprécient également ces organismes nuisibles pour nos jardins et nos squares.

Aussi, la Ville de Montrouge a installé des hôtels à insectes, des refuges de plusieurs étages permettant d’optimiser la survie hivernale d’insectes utiles pour la biodiversité de nos jardins et squares. Les osmies (des abeilles solitaires) trouveront ainsi refuge cet hiver dans leur hôtel particulier et assureront la pollinisation des premières fleurs dès le retour du printemps. 

 

L’éco-pâturage

La richesse patrimoniale de Montrouge a amené la Ville à proposer des actions de sensibilisation au développement durable à destination des enfants Montrougiens, notamment des ateliers sur la biodiversité animale et végétale et l’éco-pâturage à Villelouvette.

Dans le cadre de l’agenda 21,  la ville de Montrouge propose des éco-formation sur les vaches, la vie des chèvres, le fromage, la tonte des moutons, grâce à l’introduction de 2 vaches, 12 chèvres et chevrettes  des fossés, 3 moutons d’Ouessant et 1 agneau d’Ouessant.

La vie animale de Villelouvette se diversifie également avec des volailles en voie de disparition (3 oies blanches et 5 poules coucou de Rennes).

 

Des abeilles dans la ville

Les abeilles en zones urbaines, ce n'est pas une nouveauté. En précurseur, le toit de l’Opéra Garnier accueille des ouvrières du miel depuis trente ans. Aujourd’hui, leur présence en ville est de plus en plus louée. En butinant, l’abeille assure en effet la pollinisation, c’est-à dire le transport du pollen permettant la reproduction des plantes. Et leur zone de butinage peut atteindre jusqu’à 3 km autour de la ruche.

Miel de Montrouge toutes fleurs
Après avoir installé deux ruches l’année dernière à Villelouvette, la Ville de Montrouge a décidé d'en installer deux autres : 1 dans le jardin d’angle Raymond/Descartes et 1 dans le jardin d’angle Villa Leblanc.

Sensibiliser les enfants
A l'instar de ce qui se pratique dans le domaine de Villelouvette depuis 2011, les enfants des écoles de Montrouge assisteront à des ateliers pédagogiques théoriques sur la vie de la ruche, des abeilles et la création du miel… mais aussi pratiques en récoltant le miel le 4 juillet prochain.