Vous pouvez intégrer cette page à vos favoris dans votre espace personnalisé TIM. Connectez-vous ou créez votre accès TIM.

Une gestion eco-responsable des espaces verts

Partager

Un signe visible de l'engagement de la Municipalité et des agents de la Ville est la signature d'une charte d'éco-gestion des espaces verts.

La Ville de Montrouge s'engage pour la protection de l'environnement

Pour entretenir et gérer ses espaces verts, la Ville de Montrouge adopte des techniques de plus en plus « éco-responsables ».
Mais, dans la pratique, comment cette gestion se concrétise ? Voici quelques exemples de méthodes utilisées à Montrouge.

Les jardins Eco-responsables

A la Ville de Montrouge, certains squares sont dits « Eco-responsables ». Le projet de gestion éco environnementale des espaces verts répond à plusieurs enjeux :

  • La réduction des nuisances et des risques
  • L’économie des ressources naturelles non renouvelables
  • Le développement de la nature, de la flore et de la biodiversité

Où les trouver :

  • Le square Renaudel
  • Le square de la Marne
  • Le square Jean Moulin
  • Le jardin d’angle passage Raymond / rue Descartes
  • Le jardin d’angle Villa Leblanc
  • Certaines crèches, écoles maternelles et primaires
  • Le centre de loisirs Delerue

Au total 25 espaces verts sont concernés par la charte de gestion éco-responsable des espaces verts.
La gestion des jardins éco-responsables doit répondre à un engagement précis : ZERO pesticide, ZERO engrais chimique, PLUS de biodiversité, PLUS d’attention portée sur les sols, MOINS de consommation d’eau.

Montrouge agit pour l’environnement

La Ville de Montrouge agit sur la protection de l’environnement en modifiant ses pratiques quotidiennes lors de l’entretien des espaces verts :

Limiter les produits phytosanitaires

Utiliser des traitements alternatifs aux pesticides. A Montrouge, les jardiniers de la Ville organisent régulièrement des lâchers de coccinelles qui dévorent les pucerons, installent des brosses métalliques sur les débroussailleuses pour éviter l’utilisation de produits chimiques, pulvérisent les arbres de jus d’ail pour éviter que les insectes ne les attaquent, apportent des éléments nutritifs naturels dans l’eau des arbres pour les renforcer (fertilisation foliaire)

Utiliser des broyeurs et pailler

Une fois les rosiers et les arbustes taillés, les jardiniers de la Ville insèrent sur place les déchets verts dans des broyeurs de végétaux. Les éléments concassés par la machine sont utilisés alors comme paillage au pied des plantes à proximité du lieu de taille. Cette technique permet à la fois d’éviter l’évaporation de l’eau (et donc de limiter les arrosages) et d'empêcher l’apparition de mauvaises herbes.

Couper le gazon façon « mulching »

Même logique pour la tonte du gazon. Les tondeuses de la Ville de Montrouge sont munies de lames « mulchs » qui broyent les herbes puis les redistribuent sur le sol formant ainsi un engrais naturel.

Semer des plantes vivaces, grasses et florifères

Une fois introduites en terre, les plantes vivaces durent plusieurs années : elles réapparaissent à la belle saison, développent des tiges et des feuilles qui s’effacent en hiver puis repartent au printemps suivant. Mêmes résultats et effets pour le sedum, une plante grasse que sèment régulièrement les jardiniers de la Ville en bordure de massif. Enfin, la Ville de Montrouge utilise des plantes florifères comme les Buddleias. Cette plante, qui avait été oubliée, attire les papillons et les abeilles ; d’où son surnom d’arbre à papillon. Une manière de favoriser la biodiversité en ville !

Arroser au goutte-à-goutte

Fini l’arrosage par aspersion avec des arroseurs qui se branchent directement sur le tuyau ! La Municipalité privilégie l'arrosage au goutte-à-goutte. L’eau est apportée directement au pied des plantes, ce qui évite les déperditions d’eau et améliore l’enracinement de la plante. De quoi faire des économies d’eau à court et long terme !