Vous pouvez intégrer cette page à vos favoris dans votre espace personnalisé TIM. Connectez-vous ou créez votre accès TIM.

Risques de transports de matières dangereuses

Partager

La Ville renforce ses capacités à gérer ces risques par des actions de prévention.

Alerte population

Un dispositif d'information peut être mis en place par les services.

A Montrouge

Les matières dangereuses peuvent être transportées par route et par canalisation. Il n’existe pas sur Montrouge d’axes interdits à la circulation des TMD. Même s’ils restent exceptionnels, de tels accidents restent redoutés car ils peuvent survenir en tout lieu et à tout instant. Et aux conséquences habituelles des accidents des moyens de transport, peuvent alors venir s’ajouter les effets liés au produit transporté.

Montrouge n’a pas, à ce jour, eu à déplorer de tels d’accidents.

Les actions préventives

Le transport par route

Il existe des réglementations très strictes imposées aux transporteurs. Elles concernent les caractéristiques des véhicules, leur signalisation et leur circulation, ainsi que la qualification des entreprises et des conducteurs. Ces dispositions réglementaires varient selon la nature et les quantités du produit transporté.

Le transport par canalisation

La ville est traversée par deux canalisations gaz haute pression exploitées par GRTgaz. A ce jour, ces canalisations (avenue Marx Dormoy et avenue de la République) ne sont pas en service. Elles ne constituent donc pas un risque.

Par ailleurs, la ville est concernée par une canalisation de transport de gaz exploitée par GRTgaz également, située à Châtillon (au niveau de la gare). Un accident pourrait impacter une partie de Montrouge. A ce titre, le concessionnaire a élaboré un Plan de Surveillance et d’Intervention (PSI) dont disposent les services préfectoraux et services de secours.

En outre, pour prévenir de tout accident, lorsque des travaux sont menés sur la voirie à proximité des canalisations, les entrepreneurs ont l’obligation de consulter les concessionnaires concernés, avant le début des travaux (Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux - DICT). Les concessionnaires émettent alors des prescriptions et recommandations techniques.