Vous pouvez intégrer cette page à vos favoris dans votre espace personnalisé TIM. Connectez-vous ou créez votre accès TIM.

Risques météorologiques

Partager

La Ville renforce ses capacités à gérer ces risques par des actions de prévention.

Alerte population

Un dispositif d'information peut être mis en place par les services.

A Montrouge

Lors de la tempête de 1999, les vents ont atteint la vitesse de 140 km/h au parc Montsouris.
La Ville de Montrouge a connu quelques dégâts - inondations et coulées de boue - qui ont fait l’objet d’un arrêté préfectoral reconnaissant l’état de catastrophe naturelle.

Les actions préventives

Météo France diffuse une carte de vigilance des situations qui peuvent être dangereuses dans les 24h à venir. Cette carte, disponible sur internet france.meteofrance.com, comporte 4 niveaux de vigilance :

Pas de vigilance particulière

Soyez attentif si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique ; des phénomènes habituels dans la région mais occasionnellement dangereux sont en effet prévus ; tenez-vous au courant de l’évolution météorologique.

Soyez très vigilant : des phénomènes météorologiques dangereux sont prévus ; tenez-vous au courant de l’évolution météorologique et suivez les conseils émis par les pouvoirs publics

Une vigilance absolue s’impose ; des phénomènes météorologiques dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus ; tenez-vous au courant de l’évolution météorologique et conformezvous aux conseils ou consignes émis par les pouvoirs publics

Au niveau des services de l’Etat, le plan ORSEC dispose d’un volet spécifique “plan neige verglas Ile-de-France”.

Dès le niveau orange, les services de la Ville de Montrouge se mobilisent donc pour réagir : envisager la fermeture des parcs et jardins, le report de certaines manifestations, sabler et saler les routes, réguler les noeuds de circulation…

L’Institut national de Veille Sanitaire (InVS) réalise une évaluation du risque météorologique et sanitaire en concertation avec Météo-France.

Le plan départemental de gestion d’une canicule comporte trois niveaux progressifs de réponse :

Veille saisonnière (du 1er juin au 31 août) - Décision du préfet

En vigueur automatiquement le 1er juin de chaque année pour permettre aux services publics dans le département de vérifier le bon fonctionnement des dispositifs de surveillance, de mobilisation et d’alerte, de repérage des personnes vulnérables, ainsi que du caractère potentiellement opérationnel des mesures prévues dans le plan. Le système national d’alerte et canicule santé est activé. Le niveau 1 est désactivé le 1er septembre.

Mise en garde et action (MIGA) - Décision du préfet

Correspond à la mobilisation des services publics principalement dans le domaine sanitaire et social, pour faire face à un risque de canicule en cours ou prévue à une échéance de 24 à 72 heures.

Mobilisation maximale - Décision du Premier Ministre

Lorsque les effets de la canicule dépasse le simple cadre sanitaire et intéressent la sécurité et la santé publique (hôpitaux saturés, difficultés d’approvisionnement en eau potable…), il permet de prendre des mesures exceptionnelles pour faire face à une crise de longue durée (ex : réquisition des moyens publics et privés).

A Montrouge, le Centre d’Action Sociale a instauré un service* qui permet aux personnes de plus de 65 ans, isolées et/ou handicapées, d’être suivies lors des périodes de fortes chaleurs. Des appels téléphoniques réguliers leur sont adressés afin de vérifier leur situation.