Vous pouvez intégrer cette page à vos favoris dans votre espace personnalisé TIM. Connectez-vous ou créez votre accès TIM.

L’Homme qui rit

Partager

Dans l’Angleterre de la fin du XVIIe siècle, les « Comprachicos », des hommes qui achètent des enfants pour les revendre après en avoir fait des bêtes de foire, ont enlevé Gwynplaine

  1. Beffroi

    2 place Emile Cresp
    92120 Montrouge

    Situer sur le plan

    Accès Handicapé

Lundi 12 février 2018 à 20h30
Lundi 12 février 2018 à 14h30 pour les scolaires
Le Beffroi - Salle Moebius

D’après le roman de Victor Hugo. Adaptation et jeu : Christine Guênon
Durée du spectacle : 1h15 - Conseillé à partir de 13 ans.

Le spectacle

Dans l’Angleterre de la fin du XVIIe siècle, les « Comprachicos », des hommes qui achètent des enfants pour les revendre après en avoir fait des bêtes de foire, ont enlevé Gwynplaine, qu’ils ont atrocement mutilé, lui imprimant sur le visage un rictus éternel avant de l’abandonner. Bravant la tempête, Gwynplaine trouve dans la neige une petite fille, Déa, rendue aveugle par le froid, qu’il emporte avec lui. Recueillis par un bateleur misanthrope, ils formeront une famille et Gwynplaine deviendra le célèbre « Homme qui rit », vedette des foires, jusqu’au jour où la Chambre des lords le réclame. Il découvre alors qu’il est l’héritier d’une des plus prestigieuses familles du royaume. Sommé de reprendre sa place parmi les puissants, il défendra son origine et deviendra le lord des pauvres.

Le roman

L’Homme qui rit est un roman philosophique de Victor Hugo publié en avril 1869. Bien moins connu que Les Misérables ou Notre-Dame de Paris, c’est pourtant l’une des oeuvres majeures de l’auteur, célèbre pour la figure mutilée dans un rire permanent de son héros éponyme qui a fortement inspiré le monde littéraire et cinématographique. On y retrouve des thèmes chers à l’auteur : la misère humaine, la monstruosité, les rapports entre puissants et exclus… Victor Hugo y dénonce l’oisiveté excessive d’une noblesse qui, par ennui, se distrait de la violence et de l’oppression, mais aussi la passivité d’un peuple qui préfère rire et se soumettre. Sur un plateau nu, Christine Guênon nous livre une adaptation brillante de ce texte fort et poignant de plus de 800 pages.

Les critiques

« Une véritable prouesse, une adaptation magistrale. » Aline Pailler, France Culture
« Que vous ayez lu ou non ce roman incroyable de Victor Hugo, nous vous recommandons d’aller voir son adaptation au théâtre par Christine Guênon. Vous rentrez de plein fouet dans le génie de la langue de Victor Hugo, prodigieux conteur, créateur de personnages fascinants, extraordinaires, véritables tribunes de ses révoltes.. » Le Monde

À partir de 13 ans.

Voir l'image en grand

Infos pratiques

Sur abonnement à partir de 14 €

En billetterie individuelle : tarif C. De 8 à 20 €

Vente sur 92120.fr et à la billetterie à la médiathèque

Info au 01.46.12.74.59

Photo © Roland Baduel